•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Didier Cuche

Didier Cuche

Photo : AFP / Christophe Simon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Didier Cuche a écrasé la concurrence à Kitzbühel, en Autriche, samedi.

Le Suisse a remporté pour la quatrième fois la descente considérée comme la plus prestigieuse du circuit de la Coupe du monde.

Il a dévalé la fameuse Streif en 1 min 57 s 72/100 pour devancer de près d'une seconde l'Américain Bode Miller (1:58,70) et le Français Adrien Théaux (1:58,90).

Auteur d'un doublé l'an dernier, Cuche a ainsi signé un cinquième succès dans la station du Tyrol. Il s'est du coup emparé du dossard rouge de meneur de la spécialité.

« Je n'ai pas cru que j'étais premier en franchissant la ligne, a-t-il commenté. J'ai mis du temps à chauffer. »

Vainqueur du super-G la veille, le Croate Ivica Kostelic (1:59,63) s'est quant à lui contenté de la 11e place. Il demeure tout de même aux commandes du classement général.

De son côté, Erik Guay (2:00,26) a offert le meilleur résultat canadien avec une 16e place, devant le Norvégien Aksel Lund Svindal (2:00,28).

Ses compatriotes Benjamin Thomsen (2:01,19) et Ryan Semple (2:03,70) ont pris les 26e et 46e rangs, tandis que Manuel Osborne-Paradis est sorti de piste.

« Se classer 16e à Kitzbühel, ce n'est pas mauvais, ce n'est pas super, a indiqué Guay. Je me sens prêt pour Chamonix. »

Par ailleurs, l'épreuve a été marquée par plusieurs chutes, deux jours après le spectaculaire incident de l'Autrichien Hans Grugger à l'entraînement.

La plus impressionnante a été celle de l'Italien Siegmar Klotz, qui a arrêté violemment sa course dans les filets de sécurité. Il a été évacué par hélicoptère. Selon l'équipe italienne, Klotz souffre d'une commotion cérébrale et d'une fracture du poignet gauche.

Grugger reste pour sa part plongé dans un coma artificiel. Son état est jugé stable par les médecins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !