•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première pour Kostelic, Guay 11e

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.
Erik GuayAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Erik Guay

Photo : AFP / Joe Klamar

Erik Guay a dissipé les doutes. Son dos a tenu le coup et le Canadien s'est classé 11e du super-G de la Coupe du monde de Kitzbühel.

Obligé de faire l'impasse sur les deux dernières Coupes du monde en raison de douleurs trop aiguës, le skieur de Mont-Tremblant a conclu l'épreuve ex aequo avec l'Italien Christof Innerfhofer en 1 min 18 s 41/100.

Après l'épreuve, Guay a admis que son dos était encore un peu raide, mais qu'il allait de mieux en mieux.

« Ce n'est pas un mauvais retour. Certaines sections étaient mieux que d'autres. J'ai eu un peu de difficulté à trouver mon rythme. J'étais un peu hésitant en haut de parcours, mais je peux attribuer cela à ma situation, a expliqué le Québécois. Néanmoins, j'ai récolté quelques points, c'est ce qui compte. »

Guay a complété la course avec un écart de 1,08 s sur le gagnant Ivica Kostelic.

Le Croate a démontré qu'il n'était pas qu'un redoutable technicien en enlevant la première épreuve de vitesse de sa carrière. En mars dernier, il avait pris le 2e rang du super-G de Garmisch-Partenkirchen, remporté par Guay.

En 1:17,33, Kostelic a devancé l'Autrichien Georg Streitberger (1:17,56) et le Norvégien Aksel Lund Svindal (1:17,61) pour ainsi accroître son avance en tête du classement général. Il détient une priorité de 255 points sur Svindal.

« Le classement général est pour moi plus important qu'une médaille d'or aux mondiaux. J'en ai déjà une (slalom en 2003), alors que je n'ai jamais remporté le grand globe », a avoué le Croate.

L'homme de janvier

Ivica KostelicAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ivica Kostelic

Photo : AFP / Joe Klamar

Depuis le début du mois, le frère de Janica est monté sur la plus haute marche du podium à 5 reprises pour porter son total de victoires sur le grand cirque blanc à 16. Il compte six podiums en huit courses en janvier.

« Je suis un peu surpris, mon meilleur résultat en vitesse était jusque-là une 11e place cette saison (super-G de Beaver Creek et descente de Lake Louise). Le dossard a été un avantage (no 3), car le parcours s'est dégradé après mon passage. Cela dit, la visibilité est allée ensuite en s'améliorant », a ajouté Kostelic.

De son côté, Didier Cuche ne répétera pas son doublé de l'an dernier. Le Suisse a échoué au pied du podium, au 4e rang, à 8 centièmes de Svindal.

Chez les autres Canadiens, Manuel Osborne-Paradis (1:19,88), Benjamin Thomsen (1:20,64) et Dustin Cook (1:21,63) ont fini respectivement 29e, 34e et 36e.

La Streif a confirmé sa réputation. En effet, 23 coureurs, dont 8 parmi les 32 premiers à s'élancer, n'ont pas rallié l'arrivée. Du lot, plusieurs Autrichiens, dont Benjamin Raich, Klaus Kröll et Michael Walchhofer, possiblement encore ébranlés par la terrible chute de leur coéquipier Hans Grugger la veille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !