•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Deux bureaux de comptables de Montréal dans la mire de Revenu Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.
Enseigne de la firme de comptabilité Haque & AssociésAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Enseigne de la firme de comptabilité Haque & Associés

Deux bureaux de comptables montréalais pourraient être impliqués dans un stratagème frauduleux avec plusieurs contribuables, selon Revenu Québec.

Plus de 600 fausses déclarations de revenus auraient été produites sur une période de cinq ans. Un grand nombre de ces contribuables auraient une adresse à l'extérieur du Québec et plusieurs d'entre eux se seraient servi d'une simple boîte postale comme adresse de résidence au Québec.

Le mois dernier, Revenu Québec a mené une série de perquisitions à Montréal concernant les déclarations de revenus de 165 contribuables.

Les enquêteurs ont notamment visité les bureaux de deux firmes de comptabilité situées dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Ces entreprises appartiennent à Mohammad Manzoorul Haque et elles sont soupçonnées d'avoir participé à la production de 639 fausses déclarations de revenus de 2004 à 2009.

« Le fait qu'il y ait des personnes qui ont demandé le dépôt direct [...] dans le même compte de banque, ça éveille à Revenu Québec certains soupçons », affirme Pierre Bouchard, directeur principal des enquêtes à Revenu Québec.

Par exemple, dans un seul compte de banque, 108 000 $ en dépôts directs et chèques gouvernementaux auraient été encaissés.

Mais il n'y a pas que les comptes de banque. Les lieux de résidence soulèvent aussi des questions. Seize contribuables auraient inscrit un logement du nord de Montréal comme adresse dans leur déclaration de revenus. Dix autres auraient utilisé une adresse d'un immeuble au centre-ville. Les propriétaires des deux endroits ont confié qu'ils ne connaissent aucunement ces gens.

Plus intriguant encore, pour 35 contribuables, on retrouve l'adresse du commerce Jerivan Communications de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce comme résidence. Il s'agit en fait d'une boutique qui loue des cases postales. Treize personnes différentes auraient utilisé la même case.

Le propriétaire du commerce, Jeripher Yaw Oppong, dit demander des pièces d'identité à ceux qui louent un casier, mais ne vérifie pas tous les noms sur le courrier reçu.

Revenu Québec n'est pas encore en mesure de préciser les sommes en jeu dans le stratagème allégué ni qui exactement en aurait profité. Mais d'autres ministères ou des agences qui versent des prestations pourraient aussi avoir été lésés.

« Il y a des chèques qui ont été déposés de façon assez importante de d'autres organismes autant provinciaux que fédéraux », affirme M. Bouchard.

Pour l'instant, l'enquête se poursuit. Aucune accusation n'a été déposée. Aux bureaux de comptables de Mohammad Manzoorul Haque, on préfère ne pas commenter l'affaire et on assure que M. Haque collabore à l'enquête.

D'après un reportage de Gino Harel, de l'équipe d'Enquête

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !