•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boeing abolit 1100 emplois aux États-Unis

Le 8 juillet 2007, Boeing dévoilait son tout premier Dreamliner 787 à son usine d'Everett, à Washington.

Le 8 juillet 2007, Boeing dévoilait son tout premier Dreamliner 787 à son usine d'Everett, Washington.

Photo : La Presse canadienne / Ted S. Warren (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le recul de la demande pour les avions cargo C-17 force l'avionneur Boeing à supprimer 1100 emplois dans ses usines américaines, pour la plupart à Long Beach, en Californie, où le géant de l'aéronautique a éliminé 13 000 emplois depuis les années 1990, a indiqué jeudi l'entreprise.

Quelque 900 emplois seront supprimés à Long Beach et 200 autres le seront dans les usines de Mesa, en Arizona, de Macon, en Georgie, et de St. Louis, au Missouri. Les coupes auront lieu d'ici la fin de l'année.

Les employés touchés comprennent des comptables, des cadres intermédiaires, des ingénieurs, des chercheurs et des travailleurs de chaîne de montage. Ils recevront des avis de 60 jours à partir de vendredi, et les mises à pied seront étalées chaque mois jusqu'en 2012.

Boeing a indiqué qu'elle aiderait les travailleurs remerciés à tenter d'obtenir des postes ailleurs dans l'entreprise.

Le C-17 a été une bonne source de travail depuis le début de sa production, en 1993. Les forces de l'air américaines en ont acheté 206 jusqu'à maintenant, tandis que se trouvent parmi ses autres clients le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie, le Qatar et les Émirats arabes unis.

L'Inde et le Koweït ont placé des commandes pour un total de 11 appareils. Si cette entente est approuvée dans les prochains mois, comme attendu, le contrat avec les forces de l'air indiennes devrait garder l'effectif de production de Long Beach occupé jusqu'en 2013.

L'usine californienne de Boeing, qui comptait environ 20 000 travailleurs dans les années 1990, donne du travail aujourd'hui à moins de 7000 employés.

La réduction d'effectif est nécessaire pour ralentir le calendrier de production du C-17 - qui est passé de 14 à 10 appareils par année, a précisé Boeing.

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !