•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument à la mémoire des Acadiens

Le drapeau acadien
Le drapeau acadien
Radio-Canada

À Bécancour, le secteur de Saint-Grégoire figure parmi les endroits où seront installés, en 2011, des monuments commémoratifs de la déportation des Acadiens.

Un monument du même genre sera dévoilé en Louisiane, aux États-Unis. Il s'agit d'un projet lancé par la Société nationale de l'Acadie (SNA) il y a quelques années.

Le projet de l'Odyssée du peuple acadien vise à commémorer le Grand Dérangement de 1755 et les mouvements de populations dans les années qui ont suivi. La SNA aimerait qu'environ 25 monuments soient installés en différents endroits touchés par cette page de l'histoire acadienne.

« Ce n'est pas pour s'apitoyer sur le sort, mais c'est pour témoigner d'un événement qu'on a survécu, on s'est relevé et on continue à marcher bien de l'avant », affirme Jean Gaudet, président de la Commission de l'Odyssée acadienne.

Huit monuments sont déjà en place dans les provinces maritimes ainsi qu'à Saint-Pierre-et-Miquelon. La SNA souhaite qu'il y en ait aussi sur la côte est des États-Unis, en France, en Angleterre et au Québec.

Le prochain monument doit être inauguré à Saint-Grégoire-de-Bécancour au printemps. Ce sera d'ailleurs le premier au Québec.

« Chacun de nos secteurs, et toute la région de Nicolet à aller jusqu'à Deschaillons, ce sont des Acadiens d'origine et le seigneur de l'époque avait donné des terres aux Acadiens le long du lac Saint-Paul », rappelle le maire Bécancour, Maurice Richard.

Bécancour met de plus en plus en valeur son patrimoine acadien. Le drapeau acadien flotte à l'hôtel de ville et le village de Saint-Grégoire est clairement identifié, notamment avec ses rues portant des noms typiquement acadiens comme Béliveau, Poirier, Cormier et Gaudet.

Aucun thème sélectionné