•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq établissements juifs vandalisés

Voiture de police

(archives)

Radio-Canada

Trois synagogues, une école juive et une garderie juive de l'ouest de Montréal ont été vandalisées dans la nuit de samedi à dimanche, confirme le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Une vitre a été fracassée dans chacun des établissements.

Dans le quartier Côte-Saint-Luc, les synagogues Beth Rambam et Tifereth Beth David Jerusalem, ainsi qu'une garderie adjacente à la synagogue Beth Zion et l'Académie Yavné, une école secondaire pour garçons, ont été visées.

La synagogue Dorshei Emet, à Hampstead, a aussi reçu la visite des vandales.

Pour le moment, le SPVM écarte l'hypothèse de crimes haineux puisque aucun graffiti racistes n'a été trouvé, contrairement à d'autres incidents semblables par le passé.

Les enquêteurs examinent les bandes de surveillance pour trouver des indices sur les malfaiteurs.

Des caméras ont été installées à la suite d'une précédente attaque contre des établissements juifs. « Nous avons cru qu'il s'agissait d'un investissement nécessaire », dit le Reuben rabbin Poupko.

Une vision différente dans la communauté

Selon ce rabbin, qui dirige le comité de coordination de la sécurité de la communauté juive, ces crimes constituent une « attaque systématique et organisée contre la vie institutionnelle juive ».

« La raison pour laquelle c'est si troublant, c'est que ce n'est pas une attaque isolée », affirme le rabbin dans une entrevue au quotidien The Gazette. « Il y a eu des incidents similaires au cours des derniers mois qui n'ont pas retenu l'attention. L'intensité et la fréquence des attaques augmentent. »

« Il ne s'agit pas de crimes contre des immeubles. Ce sont des crimes envers une communauté », affirme le rabbin Poupko, qui assure cependant que les membres de la communauté qui fréquentent ces lieux ne seront pas intimidés.

Le SPVM affirme qu'il y a « très possiblement » un lien à faire entre ces cinq actes de vandalisme. Il ne signale cependant pas de vague d'attaques contre des établissements juifs au cours des dernières semaines ou des derniers mois.

Avec les informations de Postmedia News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !