•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bois du Québec aux enchères

Nathalie Normandeau

La ministre Nathalie Normandeau dévoile le nouveau régime forestier du Québec, le 14 janvier 2011.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec met fin aux pratiques de gestion de la forêt publique en place depuis 25 ans et instaure un nouveau système de mise aux enchères.

Québec crée du même souffle le Bureau de mise en marché du bois (BMMB) pour gérer le processus. Le nouveau régime forestier sera mis à l'essai au cours de l'hiver avec la vente au plus offrant de 200 000 mètres cubes de bois du domaine public. Il remplace l'ancien système des contrats d'approvisionnement et d'aménagement forestier (CAAF), en place depuis 1986.

La ministre des Ressources naturelles du Québec, Nathalie Normandeau, en a fait l'annonce vendredi à Québec.

« L'implantation d'un marché libre des bois permettra à l'État de vendre le bois à un juste prix. Ainsi, l'ensemble des entreprises du secteur forestier aura la possibilité de s'approvisionner en bois des forêts du domaine public grâce à un processus d'enchères. Il s'agit d'une véritable révolution du mode d'attribution de l'une de nos plus importantes richesses collectives », a-t-elle dit.

Les premières mises aux enchères toucheront quatre régions, soit l'Outaouais, les Laurentides, la Mauricie et le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une fois que le régime sera pleinement opérationnel, en avril 2013, le quart du bois des forêts publiques sera vendu au plus offrant.

Selon la ministre Normandeau, le nouveau système stimulera la concurrence et aura un effet bénéfique sur une industrie forestière en pleine crise.

« Tous les jours, des industriels et des PME viennent cogner à ma porte, car ils ont besoin d'avoir accès au bois, mais ne l'ont pas. En rendant disponible 25 % du bois du domaine de l'État sur le marché public, on croit qu'on va créer une nouvelle dynamique, une bouffée d'oxygène pour l'industrie. »

La création du BMMB s'inscrit dans le cadre de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier, adoptée à l'unanimité en mars dernier par l'Assemblée nationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !