•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario respire mieux

Smog
Radio-Canada

La qualité de l'air en Ontario s'est améliorée au cours des 10 dernières années, selon un rapport préparé pour le gouvernement.

Selon l'étude, les émissions de monoxyde de carbone ont diminué de 64 % entre 2000 et 2009. Le dioxyde de soufre est en baisse de 54 % et le dioxyde d'azote de 40 %.

En 2009, l'Ontario n'a connu que cinq jours d'alerte au smog, un record pour la province.

Ces résultats réjouissent les groupes environnementaux, car le smog et la pollution atmosphérique sont des facteurs de risque pour les enfants, les personnes âgées et ceux qui éprouvent des problèmes cardiaques ou respiratoires. Selon l'Association médicale de l'Ontario, le smog est responsable d'environ 1000 morts prématurées par année dans la province.

Réactions

Le gouvernement McGuinty s'attribue une partie de ces résultats. Le ministre de l'Environnement, John Wilkinson, laisse entendre qu'il s'agit du résultat des politiques de son gouvernement, comme la fermeture d'une centrale au charbon, la réduction des normes polluantes d'une soixantaine de produits toxiques, les investissements dans le transport en commun et dans l'énergie verte.

Mais les conservateurs rappellent que les industries et les Ontariens ont également fait des efforts. Ils mentionnent aussi que les règles qui ont permis la diminution de la teneur en soufre de l'essence ont été adoptées à Ottawa.

De son côté, le NPD souligne que la baisse la plus marquée de la pollution est survenue en 2007 et 2008, ce qui coïncide avec la récession qui a frappé de plein fouet l'Amérique du Nord, réduisant l'activité du secteur manufacturier et de l'industrie du transport.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Pollution

National