•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Béarn mise sur la biomasse forestière

Résidus forestiers

Résidus forestiers

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La municipalité de Béarn a décidé d'opter pour la biomasse forestière pour chauffer son école, son église et son édifice municipal et ainsi réduire de 20 % sa facture de chauffage.

Une énorme bouilloire a été installée et l'eau chauffée avec les résidus forestiers sera transportée par des tuyaux souterrains dans les trois bâtiments. Ces installations ont coûté quelque 65 000 $.

Les coûts précis des économies en chauffage seront connus au printemps.

L'inspecteur municipal Pascal Rocheleau précise que l'un des objectifs est d'éviter que des immeubles ferment en raison de coûts élevés d'entretien. « C'est surtout pour l'église, dit-il, essayer de garder l'église ouverte et donner chance à l'école qu'on a de la garder ouverte elle aussi ».

Par ailleurs, la municipalité de Béarn croit être en mesure de rembourser le prêt contracté pour financer ces nouvelles installations d'ici trois ans. Elle espère aussi éventuellement générer des revenus avec ce système de chauffage par la biomasse forestière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !