•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facture élevée pour le déneigement des bornes d'incendie

Un projet appuyé par le gouvernement
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une enquête du journal La Presse dévoile que le déneigement des bornes d'incendie à Mascouche coûterait près de 10 fois plus cher que dans la plupart des municipalités du Québec.

Le contrat de déneigement, attribué en 2007 à la firme Transport & Excavation Mascouche, de l'entrepreneur Normand Trudel, s'élève à 2,4 millions de dollars. Il inclut un montant de 401 050 $ pour le déneigement de 617 bornes d'incendie, ce qui revient à 650 $ l'unité.

En comparaison, la ville de Québec paierait de 75 $ à 90 $ par borne, celle de Trois-Rivières environ 100 $ et celle de Pont-Rouge près de 230 $ par borne. Ailleurs au Québec, on pratiquerait le déneigement selon un tarif horaire variant entre 45 $ et 85 $ de l'heure.

Ce n'est pas tout : l'entreprise de Normand Trudel, ne disposant pas elle-même de la machinerie nécessaire, a sous-traité le contrat à l'entreprise Déneigement FM. Le propriétaire de cette entreprise a refusé de dévoiler combien il touchait pour effectuer le travail mais, selon des sources qui se sont confiées à La Presse, il recevrait 300 $ par borne.

Cela revient à dire que Normand Trudel empocherait 350 $ par borne pour un travail qu'il n'effectue pas.

L'un des candidats aux dernières élections, l'avocat Stéphane Handfield, dénonce ce contrat et demande un appel d'offres, estimant que le travail peut être réalisé pour la moitié du montant accordé.

Le porte-parole du Syndicat canadien de la fonction publique, Serge Morin, estime qu'une enquête publique s'impose au sujet de la collusion dans le monde municipal.

« C'est au compte-gouttes qu'on sort des événements de copinage, potentiels je dis bien, entre certaines administrations et des contracteurs. Alors, il est temps que l'on fasse la lumière sur ce qui se passe dans certaines municipalités », a affirmé Serge Morin.

Liens entre le maire Marcotte et Normand Trudel

Le maire de Mascouche, Richard MarcotteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Mascouche, Richard Marcotte

En novembre dernier, Radio-Canada dévoilait à l'émission Enquête les liens étroits entre le maire Richard Marcotte et l'entrepreneur Normand Trudel.

Ce dernier a obtenu des contrats municipaux d'une valeur de près de 40 millions de dollars, en 2008 et en 2009, et aurait réalisé gratuitement des travaux de plusieurs milliers de dollars à la résidence personnelle du maire Marcotte. Son entreprise aurait aussi posé pour lui des pancartes lors de sa campagne électorale.

À la suite à ces allégations, le maire Marcotte a été expulsé de son parti et siège dorénavant comme maire indépendant. Il a refusé de démissionner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !