•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Ivica Kostelic

Ivica Kostelic

Photo : AFP / Alberto Pizzoli

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ivica Kostelic a joué ses cartes au bon moment en Suisse. Le Croate a remporté le super-combiné de Wengen, vendredi, pour consolider son avance en tête du classement général.

Kostelic était là où il voulait être après la descente, en 5e place.

L'écart à effacer était gérable pour son épreuve de prédilection, le slalom, qui était de surcroît piqueté par son père et entraîneur Ante.

Ce slalom, le vétéran de 31 ans l'a dominé sans partage pour boucler la compétition avec un temps combiné de 2 min 40 s 44/100, avec une avance de plus d'une demi-seconde sur le Suisse Carlo Janka (2:41,02).

Le Norvégien Aksel Lund Svindal (2:41,78) a complété le podium, tandis que l'Italien Christof Innerhofer (2:41,97) a pris l'ingrate 4e place après avoir établi le chrono de référence en descente.

Ryan Semple (2:45,26) a été le meilleur Canadien en 23e place, devant Dustin Cook (28e en 2:51,81). Kelby Halbert, lui, n'a pas terminé le slalom.

« Les conditions de neige se sont dégradées au slalom. Alors c'était un peu difficile de faire une grande remontée, a indiqué Semple. Je voulais vraiment être dans le top 30 en descente, car c'était obligatoire pour finir dans les 10 meilleurs du super-combiné, mais une petite erreur m'a coûté très cher. »

Avec sa troisième victoire cette saison et la 14e de sa carrière, Kostelic accroît à 109 points son avance sur Svindal en tête du général.

Le programme de Wengen reprendra avec une descente, samedi, la plus longue du circuit (4450 m), et un slalom dimanche.

Inquiétudes à Maribor

L'hiver s'invitera-t-il à Maribor? La question demeure en suspens à 24 heures du slalom géant féminin.

Le parcours slovène a été endommagé par des températures douces et la pluie, ont indiqué les organisateurs de l'épreuve.

Ces conditions difficiles l'ont passablement ramolli et ont mis les techniciens de piste en état d'alerte. Ils s'affairent actuellement à durcir la piste en injectant de l'eau et des produits chimiques dans la neige.

Mais ces efforts de dernière minute pourraient ne pas suffire. L'épreuve pourrait être compromise, comme le slalom féminin prévu sur le même parcours, dimanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !