•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un retour cet été pour la Fabuleuse

La Fabuleuse
(Archives)
Radio-Canada

On ne pourra pas assister à la présentation des Aventures d'un Flo au Théâtre du Palais municipal de La Baie, l'été prochain. La direction du Théâtre ainsi que la Ville de Saguenay ont plutôt décidé de revenir à la présentation de la version originale de la Fabuleuse histoire d'un Royaume.

Cette décision est attribuable entre autres à un sondage commandé par Promotion Saguenay et réalisé à travers le Québec qui concluait que la clientèle touristique souhaitait le retour de la Fabuleuse histoire d'un Royaume.

« C'est un spectacle historique. On s'est aperçus que c'est ça que les gens voulaient. Le conseil d'administration nous l'a fait comprendre. Qu'ils ne veulent pas avoir un conte de fées, ni une histoire comme Les aventures d'un Flo. C'était bien pensé peut-être, mais c'est une histoire. Ce n'est pas ça que les gens veulent. Ils veulent l'histoire de la région. On a une histoire qui est très riche. On a une très belle histoire et on va la mettre en évidence encore plus », commente le maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Depuis sa création, la clientèle des Aventures d'un Flo baissait d'année en année. Elle est passée de 50 000 spectateurs en 2007 à 13 000 l'an dernier.

Le spectacle de la Fabuleuse aura un budget de 1,2 million de dollars par année. Saguenay accordera 300 000 $ annuellement. On compte également demander 200 000 $ par année au ministère des Affaires culturelles. Auparavant, cette subvention était toujours refusée. On réviserait cependant à Québec la situation des grands spectacles.

Si l'argent sollicité est accordé, le Théâtre et la Ville pensent pouvoir atteindre l'équilibre budgétaire avec 25 000 spectateurs.

Le déficit du Théâtre du Palais municipal

Le Théâtre du Palais municipal a enregistré un déficit de 400 000 $ seulement pour la dernière année. Au total, c'est 1,4 million de dollars de dettes que le théâtre a accumulées.

C'est Saguenay qui remboursera cette dette.