•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ligne téléphonique pour les victimes

téléphone
téléphone

Les victimes du commerce du sexe et du trafic humain ont désormais des ressources vers lesquelles se tourner au Canada. Un organisme d'Edmonton a mis sur pied une ligne téléphonique pancanadienne pour leur venir en aide.

Le service, baptisé Chrysalis Network, a été lancé au début du mois. Il est offert aux hommes et aux femmes d'un océan à l'autre.

Dorénavant, les policiers de partout au pays dirigeront les victimes à un intervenant de ce service téléphonique sans frais. Pour l'instant, les services sont disponibles en anglais seulement, 18 heures par jour.

Selon le détective Steve Crosby de la police d'Edmonton, il y a de nombreux cas de trafic humain en Alberta. Les policiers d'Edmonton ont d'ailleurs sauvé trois femmes en septembre 2009. Elles étaient forcées de se prostituer dans l'ouest de la ville.

De nombreuses victimes du trafic humain et du commerce du sexe sont originaires de l'Asie ou de l'Europe de l'Est. Steve Crosby dit que le phénomène ne touche cependant pas seulement des étrangers, mais aussi des Canadiens.

Un service multilingue pourrait être mis en place afin d'assurer le bon fonctionnement du Chrysalis Network.