•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une radio privée de langue française cet automne

Les francophones du Nipissing pourront écouter la station «Le Loup La voix du Nord» à la fréquence 97,1 FM à compter de cet automne

Les francophones du Nipissing pourront écouter la station «Le Loup La voix du Nord» à la fréquence 97,1 FM à compter de cet automne

Radio-Canada

Les francophones du Nipissing et de la Rivière des Français pourront syntoniser l'automne prochain une radio privée de langue française.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes vient d'accorder un permis d'exploitation à l'avocat Paul Lefebvre, propriétaire de la station « Le Loup FM ».

« Le Loup FM » est déjà présent à Sudbury et Timmins, et possède des ré-émetteurs à Chapleau, Hearst et Kapuskasing.

La nouvelle station sera établie à Sturgeon Falls, emploiera quatre personnes et offrira de la musique populaire francophone, des succès anglophones ainsi que de la programmation qui reflètera les préoccupations politiques, économiques, sociales, culturelles et communautaires des gens de la communauté. Elle pourra être captée au 97, 1 FM.

Une première licence de radiodiffusion de langue française en Ontario depuis 1957

On a vu au cours des dernières années la création de radios communautaires, mais Paul Lefebvre n'est pas peu fier de pouvoir offrir à la population la première radio privée de langue française en Ontario depuis 1957 : « ça arrive très rarement, mais lorsque la communauté est derrière une licence, et que tout le monde écrit qu'il y a un besoin criant dans la région, je pense que le CRTC n'a pas le choix que d'acquiescer à la demande du peuple de la région. »

Le mouvement des intervenants en communication radio de l'Ontario, qui représente principalement les radios communautaires francophones de la province, abonde dans le même sens. Selon sa directrice générale Marie-Gaëtane Casey, c'est un marché que l'organisme avait tenté de développer il y a quelques années.

Le directeur général du centre culturel Les compagnons des francs loisirs croit que la station permettra de rejoindre les jeunes francophones qui n'ont présentement accès qu'à des radios musicales de langue anglaise. Shawn Sasyniuk souhaite lui aussi attirer cette clientèle au centre culturel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !