•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines d'oiseaux morts dans la région de Québec

Hiver
Radio-Canada

Plus de 80 oiseaux morts ont été retrouvés par des résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures, à l'ouest de Québec.

Les citoyens ont raconté avoir trouvé les carcasses des petits animaux dans un secteur du 3e Rang. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) sont conjointement chargés de faire la lumière sur cette affaire.

Il semble que des citoyens aient aperçu des pigeons morts pour la première fois il y a environ trois semaines. Cependant, une découverte plus importante a été faite mercredi dernier.

L'hypothèse de l'empoisonnement est fortement envisagée, car les pigeons sont considérés comme nuisibles, mentionne Catherine Viel, porte-parole de la police de Québec. « Nous nous sommes déplacés à deux reprises dernièrement dans le 3e Rang à Saint-Augustin : le 18 décembre dernier et le 5 janvier. [...] On va vérifier s'il n'y a pas eu une main criminelle derrière tout ça », rapporte-t-elle.

Il est interdit de tuer des oiseaux à moins d'avoir tout fait pour les effaroucher et de prouver qu'ils causaient des dommages. Les contrevenants s'exposent à une amende de 250 $.

Au cours des derniers jours, plusieurs milliers d'oiseaux ont péri de façon inexpliquée aux États-Unis et en Suède. Dans une seule région de l'État américain de l'Arkansas, quelque 5000 oiseaux sont tombés du ciel, vers le 31 décembre dernier.

La Presse Canadienne