•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois hommes accusés pour l'incendie du salon funéraire des Rizzuto

Les pompiers et les policiers sont aux portes du salon funéraire des Rizzuto.

Les pompiers et les policiers sont aux portes du salon funéraire des Rizzuto.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Julien Bourassa-Richer, Alexandre Toualy et Sounthone Chareunsouk arrêtés cette nuit après l'incendie du salon funéraire de la famille Rizzuto devront répondre à quatre chefs d'accusations, dont un pour incendie criminel et un autre pour complot.

Vers 1 h du matin, un cocktail Molotov a fracassé une fenêtre à l'arrière du Complexe funéraire Loreto, situé à l'angle du boulevard des Grandes-Prairies et de la rue Viau, dans l'arrondissement de Saint-Léonard.

C'est un passant qui a avisé les policiers de l'incident.

Les pompiers sont rapidement intervenus, et les dommages sont relativement mineurs. Personne n'a été blessé.

Raphaël Bergeron, du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), a expliqué que les suspects arrêtés avaient pris la fuite à pied avant de monter à bord d'un véhicule, qui a été rapidement intercepté. Les trois hommes sont dans la fin de la vingtaine, début de la trentaine.

C'est au Complexe funéraire Loreto que la dépouille du patriarche de la mafia montréalaise, Nicolo Rizzuto, a été exposée les 13 et 14 novembre dernier. Il avait été assassiné le soir du 10 novembre dans sa résidence de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville.

Selon André Cédilot, coauteur du livre Mafia inc., les malfaiteurs ont probablement voulu s'attaquer à un lieu emblématique du clan Rizzuto.

« Le salon funéraire Loreto est un peu un symbole parce que c'est le seul commerce connu appartenant directement à la famille Rizzuto. [...] La plupart des membres de la famille, au fil des années, ont eu leur nom dans les registres fonciers appartenant aux Rizzuto. [...] Aujourd'hui, il appartient à la femme de Vito Rizzuto et à sa soeur Maria », a-t-il affirmé en entrevue à RDI.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !