•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un juge ougandais cite un jugement saskatchewanais pour condamner un journal homophobe

Un juge ougandais s'inspire d'une décision rendue en Saskatchewan pour restreindre les activités d'un journal local, qui identifie des personnes homosexuelles.

Le journal ougandais Rolling Stones

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un juge ougandais s'est inspiré d'une décision rendue en Saskatchewan pour restreindre les activités d'un journal local.

Il reproche à la publication Rolling Stones d'avoir fait paraitre des articles dans lesquels des gens sont décrits comme des homosexuels.

Certains textes avaient pour titre « Pendez-les ». Les photos et les adresses des personnes ciblées ont également été publiées.

Ces personnes affirment avoir été victimes de violence et d'intimidations. Certaines d'entre elles ont dû déménager ou se cacher.

Les victimes ont reçu l'équivalent de 650 dollars américains, ce qui représente environ le tiers du salaire annuel moyen en Ouganda, où l'homosexualité est illégale.

Le juge ougandais, qui avait à traiter de cette affaire, a cité une décision rendue, en 2002 par la Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan, pour mettre un terme à cette pratique.

Le tribunal saskatchewannais avait alors donné raison à la Commission des droits de la personne qui avait porté contre un individu ayant publié une annonce contre les homosexuels dans le StarPhoenix .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !