•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentat et affrontements font au moins 80 morts

Des secouristes et ambulanciers transportant un blessé.

Des secouristes et ambulanciers transportant un blessé.

Photo : La Presse canadienne / AP/Mohammad Sajjad

Radio-Canada

Un attentat-suicide et des raids des forces de sécurité contre des insurgés ont fait au moins 80 morts au Pakistan, samedi.

D'abord, au moins 40 personnes sont mortes lors d'un attentat-suicide contre un centre de distribution alimentaire du Programme alimentaire mondial de l'ONU, dans le district de Bajaur, dans le nord-ouest du pays.

L'attentat a aussi fait une centaine de blessés, dont plusieurs sont dans un état critique.

Des responsables de la police ont confirmé que l'attentat a été commis par une femme. Certaines sources disaient auparavant qu'il s'agissait d'un homme vêtu d'une burqa.

La kamikaze s'est fait exploser au milieu d'une foule qui attendait de recevoir des rations de nourriture. Elle aurait d'abord refusé d'être fouillée par des gardes de sécurité avant de lancer deux grenades dans la foule. Elle a ensuite déclenché son gilet d'explosifs.

La majorité des victimes appartenaient à la tribu des Salarzai, qui soutient l'action de l'armée pakistanaise et a créé une milice pour chasser les insurgés du district de Bajaur.

Un porte-parole des combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) a revendiqué l'attentat-suicide.

L'attentat a eu lieu à Khar, la principale ville du district tribal de Bajaur, à la frontière de l'Afghanistan, une région où l'armée a déjà par deux fois affirmé avoir vaincu les talibans et combattants d'Al-Qaïda.

Le président américain, Barack Obama, a condamné cet attentat et a exprimé sa solidarité envers les Pakistanais, dans un communiqué de la Maison-Blanche. « Tuer des civils innocents près d'un centre de distribution du Programme alimentaire mondial est un affront aux Pakistanais, et à l'humanité toute entière », a déclaré M. Obama.

40 insurgés tués

D'autre part, au moins 40 insurgés ont été tués lors d'opérations des forces de sécurité pakistanaises appuyées par des hélicoptères dans le district tribal du Mohmand, frontalier de l'Afghanistan.

L'opération était menée en représailles d'une attaque coordonnée d'insurgés menée vendredi contre sept postes de contrôle. Onze membres des forces paramilitaires pakistanaises et au moins 24 insurgés ont été tués lors de ces attaques.

Des responsables des forces de sécurité et de l'armée ont précisé que les raids avaient été menés sur les villages de Baizai et Lakro.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters