•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le saumon génétiquement modifié fait des vagues

Comparaison d'un saumon génétiquement modifié et d'un saumon de l'Atlantique du même âge.

Comparaison d'un saumon génétiquement modifié et d'un saumon de l'Atlantique du même âge.

Photo : AFP / Aqua Bounty- AFP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le volet américain de Truite illimité, un organisme voué à la protection des cours d'eau, envisage d'intenter des poursuites judiciaires si la Food and Drug Administration (FDA) autorise la production à grande échelle d'une nouvelle espèce de saumons génétiquement modifiés.

Selon Truite illimitée, la firme Aqua Bounty travaille depuis un an à convaincre les autorités alimentaires américaines d'approuver la commercialisation de son saumon génétiquement modifié qui grossit deux fois plus rapidement que les saumons normaux.

Développés sous la marque AquAdvantage, ces saumons génétiquement modifiés intègrent, entre autres, des gènes provenant de saumons Chinook, ce qui leur permet de grossir beaucoup plus rapidement que les saumons de l'Atlantique mis en élevage.

Aqua Bounty développerait actuellement un projet qui consiste à produire des oeufs fécondés de saumons génétiquement modifiés à l'Île-du-Prince-Édouard. Les alevins seraient ensuite acheminés dans des fermes d'aquaculture situées au Panama.

Or, la Food and Drug Administration ne serait pas l'organisme compétent pour évaluer les risques que constitue l'introduction de ce saumon dans des écosystèmes déjà fragiles, plaide le président du volet américain de Truite illimitée, Chris Wood.

« Nous avons d'importants doutes sur les capacités de la FDA à évaluer ce poisson. À notre connaissance, la FDA n'emploie aucun spécialiste des pêcheries et de l'aquaculture apte à évaluer correctement les risques environnementaux liés à l'introduction de ces poissons génétiquement modifiés dans la nature », a expliqué M. Wood au réseau CBC.

Des risques pour les populations de poissons indigènes?

Les représentants de Truite illimitée craignent que ces saumons génétiquement modifiés, s'ils sont libérés accidentellement dans les océans et les cours d'eau, ne causent d'importants dommages aux populations de poissons sauvages.

Aqua Bounty affirme pour sa part être au courant de ces risques et avoir pris les mesures nécessaires pour éviter une contamination des écosystèmes par ses poissons génétiquement modifiés. La firme assure que même si des saumons génétiquement modifiés réussissaient à s'échapper des réservoirs où ils seront élevés, ils seront incapables de se reproduire dans la nature.

Les poissons génétiquement modifiés sont en général stériles pour éviter leur reproduction accidentelle.

La FDA a par ailleurs statué en septembre dernier que le saumon génétiquement modifié d'Aqua Bounty ne présentait aucun risque pour la santé des consommateurs.

Peu rassurés, les représentants de Truite illimitée réclament davantage d'études et de garanties sur la sécurité des écosystèmes où seront élevés ces poissons génétiquement modifiés. Autrement, ils menacent d'invoquer devant les tribunaux une loi américaine qui empêche le gouvernement d'autoriser des projets qui présentent un risque pour l'environnement.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !