•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première exécution avec un anesthésiant pour animaux

John David Duty, exécuté le 16 décembre 2010

John David Duty, exécuté le 16 décembre 2010

Photo : AFP / Oklahoma Department of Corrections

Radio-Canada

Faute de leur anesthésiant habituel, les États-Unis ont exécuté un condamné à mort en utilisant pour la première fois un produit destiné à euthanasier des animaux.

John David Duty a été condamné à mort en 2002 en Oklahoma pour avoir tué, l'année précédente, le prisonnier qui partageait sa cellule.

Selon l'administration pénitentiaire de l'État, son exécution s'est déroulée normalement. Son décès a été prononcé à 18 h 18 locales (00 h 18 GMT), soit six minutes après le début de l'injection contenant du pentobarbital, un puissant anesthésiant vétérinaire.

Comme plusieurs autres États américains, l'Oklahoma n'a plus de thiopental, l'anesthésiant validé par la Cour suprême américaine. Le seul laboratoire américain à le fabriquer au pays, Hospira, est en rupture de stock. La production doit reprendre au premier trimestre de 2011.

Pour éviter de reporter les exécutions prévues, des États ont tenté de trouver des solutions de rechange. Ainsi, le 14 octobre, l'Oklahoma a exécuté un homme avec une dose de thiopental empruntée à l'Arkansas. Puis, le 27 octobre, l'Arizona a mis à mort un condamné avec une dose en provenance de la Grande-Bretagne.

Craignant que leur client soit réduit à l'état de « cobaye » pour cette exécution inédite, les avocats de John Duty ont tenté jusqu'au dernier moment de faire suspendre son exécution.

Mais une cour d'appel fédérale a donné le feu vert au pentobarbital, estimant que la quantité prévue était suffisante pour rendre le condamné inconscient « et serait même probablement mortelle dans la plupart des cas, voire tous ».

Le composé mortel injecté aux condamnés à mort est généralement composé de trois produits :

  • Le thiopental (ici remplacé par le pentobarbital) endort;
  • Le pancuronium paralyse les muscles et stoppe la respiration;
  • Le chlorure de potassium arrête les battements du coeur.

Lorsqu'il a étranglé Curtis Wise, 22 ans, John Duty purgeait trois peines de prison à vie consécutives pour viol, braquage, et fusillade avec intention de tuer en 1978. Selon la presse locale, il a ensuite écrit une lettre à la mère de sa victime dans laquelle il racontait son meurtre avec des détails sordides.

Lors de son procès, il a plaidé coupable et a refusé que son avocat présente des éléments de circonstances atténuantes. Il a demandé au jury de le condamner à mort.

John Duty est le 46e homme exécuté par les États-Unis en 2010.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !