•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dissension au sommet de l'État iranien

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a congédié son ministre des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a annoncé lundi l'agence officielle IRNA. Il sera remplacé provisoirement par le chef du programme nucléaire iranien, Ali Akbar Salehi.

Manouchehr Mottaki (à gauche) et Ali Akbar Salehi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manouchehr Mottaki (à gauche) et Ali Akbar Salehi

Photo : AFP / Atta Kenare

« Je vous remercie et j'apprécie le travail que vous avez accompli durant votre mission au ministère des Affaires étrangères », écrit le président iranien dans une lettre envoyée à M. Mottaki dont IRNA a publié des extraits.

Manouchehr Mottaki, un diplomate de carrière, était en fonction depuis 2005. Selon Reuters, il était un proche du président du Parlement iranien, Ari Larijani, qui est actuellement engagé dans un bras de fer avec M. Ahmadinejad au sujet des prérogatives respectives du Parlement et de l'exécutif.

Le site web Khabaronline, réputé proche du gouvernement, soutient pour sa part que Mottaki a « sévèrement critiqué » la décision du président de mettre sur pied un « appareil diplomatique parallèle », lorsqu'il s'est doté de six conseillers pour les affaires étrangères.

La nomination de Salehi doit d'ailleurs être avalisée par le Parlement, tel que le stipule la Constitution.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !