•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des indemnisations historiques pour les minorités

Barack Obama signe la loi qui accordera des indemnisations financières aux fermiers amérindiens et afro-américains.

Le président des États-Unis Barack Obama signe la loi qui accordera des indemnisations financières aux fermiers amérindiens et afro-américains.

Photo : AFP / Mandel Ngan

Radio-Canada

Barack Obama a signé mercredi une loi pour dédommager les minorités, qui passera à l'histoire. Le président des États-Unis a décidé de respecter une de ses promesses électorales en accordant aux fermiers amérindiens et afro-américains floués par le gouvernement pendant plus d'un siècle la somme de 4,6 milliards de dollars.

Pour Elouise Cobell, de la tribu des Blackfeet de Browning au Montana, la signature de cette loi à la Maison-Blanche était un moment « à couper le souffle ». Celle qui milite depuis des années pour les Premières Nations ne croyait pas voir cela de son vivant.

« C'est une journée qui est très importante pour nos aînés, parce que cela signifie que justice leur a été rendue, a-t-elle annoncé. L'argent est accessoire. Ils ont obtenu justice. Le gouvernement des États-Unis leur a rendu justice. »

L'indemnisation permettra de régler deux anciens recours collectifs et quatre litiges soumis par les Premières Nations. Elles s'estimaient spoliées depuis 1887 par le gouvernement qui, par le biais de son ministère de l'Intérieur, gérait l'eau, le pétrole, le gaz, les terres agricoles et le bois d'oeuvre de leurs territoires.

Malgré la signature présidentielle, la nouvelle loi se retrouvera devant les tribunaux pour discussions. Les Amérindiens et Afro-Américains seront mis au courant de leurs bénéfices potentiels grâce aux médias.

Avec les informations de Associated Press