•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Calgary ouvre une enquête

Tom Flanagan
Tom Flanagan

La police de Calgary lance une enquête sur les propos tenus par l'ancien conseiller politique de Stephen Harper, Tom Flanagan, à l'endroit du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange.

Lors d'une émission diffusée sur les ondes de CBC, la semaine dernière, M. Flanagan a déclaré que Julian Assange devrait être assassiné pour avoir diffusé sur Internet des documents confidentiels du gouvernement américain. Il a aussi dit que le président des États-Unis, Barack Obama, devrait songer à utiliser un drone ou d'autres moyens pour éliminer M. Assange.

Tom Flanagan, qui est professeur de sciences politiques à l'Université de Calgary, s'est par la suite excusé pour ses déclarations.

Lorsqu'elle aura terminé son enquête, la police de Calgary transmettra toutes les informations à un procureur de la Couronne, qui devra déterminer si une accusation d'incitation à commettre un meurtre doit être portée contre M. Flanagan.

Soulignons qu'une plainte a également été déposée par un avocat de la Colombie-Britannique auprès de la police de Vancouver dans cette affaire.

Par ailleurs, une pétition a été lancée à l'Université de Calgary pour que des sanctions soient prises contre Tom Flanagan. L'établissement, qui a reçu de nombreuses plaintes à ce sujet, a toutefois déjà indiqué que le professeur ne serait pas réprimandé pour ses propos.

Aucun thème sélectionné