•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thérapie cellulaire prometteuse

Le coeur d'un homme
Photo: iStockphoto
Radio-Canada

Le muscle meurtri d'un coeur ayant subi un infarctus a été traité avec succès à l'aide de la thérapie cellulaire, une intervention qui consiste à injecter au patient ses propres cellules de moelle osseuse.

La Pre Patricia Lemarchand et ses collègues de l'Université de Nantes en France ont suivi 101 patients qui avaient subi un premier infarctus du myocarde (causé par l'obstruction des artères du coeur).

Dans un premier temps, ces personnes ont toutes été traitées par angioplastie, une opération qui consiste à introduire un ballonnet pour dilater l'artère à l'endroit de l'obstruction.

Ensuite, la moitié des participants ont reçu une injection de leurs propres cellules de moelle, prélevées sur un os du bassin, le 9e jour après la crise cardiaque.

Ces cellules ont été concentrées puis réinjectées directement dans l'artère coronaire.

Les résultats sont probants : la thérapie a eu un effet bénéfique sur le muscle cardiaque trois mois après l'infarctus. Ceux qui avaient reçu le traitement ont nettement mieux récupéré que les autres, les médecins observant une forme de régénération dans la zone du tissu cardiaque atteint.

Les cellules injectées ont probablement favorisé un phénomène naturel de réparation du coeur, qui se trouve dépassé après un infarctus important.

Pre Patricia Lemarchand

Ces travaux publiés dans The European Heart Journal ont également permis d'identifier le profil des malades chez lesquels cette thérapie a plus de chances de réussite, c'est-à-dire les non-fumeurs et ceux qui n'ont pas d'obstruction des petits vaisseaux du muscle cardiaque.

L'équipe veut maintenant procéder à un essai clinique sur 1500 patients non-fumeurs.

Le saviez-vous?

La Fondation des maladies du coeur estime à 70 000 le nombre de crises cardiaques à survenir chaque année au Canada. Environ 16 000 Canadiens succombent chaque année après une crise cardiaque.

Avec les informations de Agence France-Presse