•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La consommation responsable ancrée dans les moeurs des Québécois

Recyclage
Radio-Canada

La première étude sur l'état de la consommation responsable au Québec révèle que les Québécois obtiennent la note de passage à ce chapitre, soit un indice de 64 sur un maximum de 100.

L'analyse menée par l'Observatoire de la consommation responsable de l'Université de Sherbrooke démontre que plus du tiers des Québécois peuvent être qualifiés « d'adeptes » de la consommation responsable.

Selon l'analyse, les Québécois se mettent au vert aussi bien dans leurs comportements de recyclage que dans leurs achats en optant pour des produits et des services bons pour l'environnement. Ils seraient notamment les « rois » du recyclage, plus de 85 % d'entre eux affirmant avoir recyclé le papier et le plastique.

Plus de 60 % mentionnent avoir favorisé les achats auprès des commerçants de leur quartier. De plus, consommer moins semble être de mise puisque 51 % des personnes interrogées ont affirmé avoir diminué volontairement leur consommation en 2010.

Il s'agirait d'une tendance bien établie, et non plus d'un phénomène passager, notent les chercheurs qui ont mené cette étude.

Une question d'âge

L'étude fait aussi ressortir le fait que ce sont les femmes et les citoyens âgés de 50 à 59 ans qui sont les plus « responsables ».

L'étude note que les jeunes de la génération Y, nés entre 1979 et 1995, représentent le groupe de consommateurs le moins responsable. « Souvent décrite comme plus sensibilisée et engagée dans l'environnement et le social, elle passe peu à l'action », souligne l'étude.

Raisons

Consommer de façon verte est dans une bonne mesure une question d'image. 40 % des Québécois affirment que ce type de consommation leur permet d'avoir une bonne image d'eux-mêmes. La même proportion précise que cela leur donne le sentiment d'être de bonnes personnes.

Certains freins entravent la progression de la consommation responsable au Québec, peut-on lire dans l'analyse. Pour 56 % des Québécois, le prix des produits ou des services responsables est bien trop élevé par rapport à celui d'autres produits de leur catégorie.

Le « Baromètre de la consommation responsable » repose sur la mesure de 49 indicateurs de comportements, d'actions et d'achats passés. Les résultats s'appuient sur un prétest et sur une enquête réalisée du 4 au 11 novembre auprès de 750 Québécois représentatifs de la population. La marge d'erreur est de 3,6 %.

Avec les informations de La Presse canadienne, Le Devoir, et Protégez-vous

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !