•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obama demande un réexamen de la protection des informations classées

Barack Obama

Barack Obama

Photo : La Presse canadienne / Pablo Martinez Monsivais

Radio-Canada

À la suite de la publication par WikiLeaks de documents diplomatiques américains, le président Barack Obama a ordonné aux agences gouvernementales américaines, lundi, de réexaminer immédiatement les procédures de protection des informations classées.

Le Bureau de la gestion et du budget (OMB) a demandé aux agences fédérales de mettre en place des équipes spécialisées ayant pour mission d'évaluer les mesures de sécurité et de veiller à ce que leurs employés n'aient pas accès à davantage d'informations confidentielles que ne le requiert leur travail.

Plus tôt, le porte-parole de Barack Obama avait reconnu que le président était pour le moins mécontent quand il a été informé, la semaine dernière, de la publication prochaine « de 250 000 notes diplomatiques américaines ».

En voyage à Washington, le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, a indiqué que la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, avait présenté ses excuses à Ankara pour les fuites concernant la Turquie.

Pour la secrétaire d'État, ces fuites constituent une « attaque contre la communauté internationale ». Mme Clinton a indiqué que son administration allait faire tout ce qui est en son pouvoir pour punir les responsables de cette fuite.

Hillary Clinton a ajouté que « ceux qui liront les notes diplomatiques publiées par WikiLeaks concluront que les craintes concernant l'Iran sont fondées, largement partagées et continueront d'être le leitmotiv de la politique que nous poursuivons, avec nos partenaires, afin d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire ».

Les indiscrétions concernant les relations entre les États-Unis et de nombreux pays sèment l'embarras dans le monde entier depuis dimanche. Les notes écorchent aussi bien les pays alliés que les pays dits ennemis.

Vous pouvez accéder à la base de données de WikiLeaks en cliquant ici (Nouvelle fenêtre). Si vous trouvez des documents pertinents relativement aux relations canado-américaines, envoyez-nous un courriel détaillé à l'adresse suivante : temoin@radio-canada.ca.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press