•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Prix à Alain Gravel et Marie-Maude Denis

Journalistes au Congrès de la FPJQ
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a attribué quatre prix Judith-Jasmin à Radio-Canada, dont le plus prestigieux, le Grand Prix, à Alain Gravel, Marie-Maude Denis, Emmanuel Marchand et Claudine Blais pour le reportage « Collusion frontale » présenté à l'émission Enquête.

Le reportage dévoilait certains mécanismes par lesquels s'opère la collusion dans le système de soumissions et d'attribution des contrats dans l'industrie de la construction routière à Montréal.

La Fédération a voulu souligner le fruit d'un long et patient travail journalistique d'une qualité exceptionnelle, tant par le sujet abordé que par la facture qu'il emprunte.

Trois autres équipes de Radio-Canada ont reçu un prix.

  • Le prix Judith-Jasmin dans la catégorie Grand reportage a été attribué à Luc Chartrand et Yanik Lapointe pour leur reportage « Le Canada sous influence », qui se penche sur le poids du lobby pro-israélien à Ottawa.
  • Carl Marchand et Benoît Jobin ont reçu le prix dans la catégorie Nouvelles/médias locaux et régionaux pour la nouvelle « La dernière chasse? », diffusée à Radio-Canada Côte-Nord. Le reportage expose la réalité qui frappe durement les peuples des Premières nations.
  • Enfin, le prix Judith-Jasmin dans la catégorie Nouvelles/médias nationaux a été attribué à Catherine Kovacs et France Dauphin pour leur reportage « La relève de la chanson et le français ». Le reportage parle de jeunes qui aspirent à devenir interprètes de chansons, mais en anglais.

Les prix des meilleures oeuvres journalistiques de l'année au Québec ont été remis samedi soir lors du congrès annuel de la FPJQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !