•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les paradis fiscaux dans la ligne de mire du Médac

Claude Béland
Claude Béland
Radio-Canada

Le Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (Médac) a présenté jeudi matin cinq propositions qu'elle présentera aux assemblées d'actionnaires de plusieurs grandes entreprises au cours de 2011.

Les priorités du Médac sont :

  • Les banques canadiennes devraient se départir de toutes leurs filiales et succursales dans les paradis fiscaux tels que définis par l'OCDE. Les banques canadiennes possèdent 90 filiales dans les paradis fiscaux. Leur capitalisation se chiffre, selon le Médac, à 10,6 milliards de dollars, ce qui représente 31 % de l'ensemble de la capitalisation des bourses canadiennes.
  • Les entreprises devraient adopter un ratio d'équité qui fixera l'écart maximum pouvant séparer le salaire des plus hauts dirigeants du salaire moyen des employés. Dans les banques, cet écart varie entre 28 fois, ce que le Médac considère comme raisonnable, et 156 fois, ce qui constituerait un ratio inacceptable.
  • Les Comités de rémunération des conseils d'administration devraient rendre publics les critères utilisés pour fixer le salaire des hauts dirigeants. C'est le cas notamment de la composition des groupes témoins utilisés pour faire des comparaisons de rendement et de salaire.
  • Présence d'une masse critique de femmes dans les conseils d'administration. Pour l'instant moins de 10 % des administrateurs de compagnies sont des femmes. Les entreprises devraient adopter une politique leur permettant d'atteindre la parité d'ici 10 ans.
  • Dans le cas des entreprises possédant deux classes d'actions, le Médac proposera l'adoption de règles de gouvernances qui permettent aux actionnaires minoritaires d'avoir une influence réelle sur les orientations adoptées. Des entreprises comme Bombardier, Jean-Coutu ou Couche-Tard seront particulièrement visées par ces propositions.

Le Médac compte 1600 membres. Cette association a été fondée en 1995 par Yves Michaud. Le président actuel est l'ancien président du Mouvement Desjardins, Claude Béland.