•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fruits et des légumes contre les fractures

Une femme croque dans une pomme
Photo: iStockphoto
Radio-Canada

Une alimentation riche en fruits, légumes et céréales à grains entiers peut réduire le risque de fracture, en particulier chez les femmes âgées, découvrent des chercheurs canadiens.

Plus de 3500 femmes et 1600 hommes âgés de plus de cinquante ans ont participé à cette étude menée au Canada et supervisée par Lisa Langsetmo de l'Université McGill.

Les résultats montrent que les femmes âgées ayant mangé beaucoup de fruits et légumes dans leur vie sont moins sujettes à des fractures.

Des enquêtes précédentes ont démontré un lien entre les habitudes diététiques et le risque de problèmes de santé, mais on comprend mal la relation entre ces habitudes et la fragilité du squelette.

Lisa Langsetmo

Ainsi, augmenter de 40 % la part des aliments à forte densité nutritionnelle (voir définition à la fin du texte) réduit de 14 %, chez les femmes, le risque de fracture d'un os dans les dix ans à venir.

Les conclusions sont moins significatives chez les hommes.

La chercheuse Langsetmo affirme que ces résultats ne prouvent pas hors de tout doute l'existence d'un lien, mais qu'ils laissent penser que manger des fruits et légumes est bénéfique pour la solidité du squelette.

Le détail de ces travaux est publié dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

Définition de la densité nutritionnelle

Cette notion correspond au contenu en micronutriments (vitamines, minéraux, etc.) d'un aliment rapporté au nombre de calories qu'il contient.

Avec les informations de Reuters