•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pistes pour protéger le caribou forestier

Caribous forestiers
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chercheurs proposent de limiter l'accès à la forêt, notamment en reboisant certains chemins, afin de protéger le caribou forestier.

Les plans pour la protection de l'espèce prévoient également la création d'aires protégées, la certification écologique et de nouvelles stratégies d'aménagement.

Le biologiste de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Hugues Saint-Laurent, suggère de ne pas renouveler certains permis de villégiature et de continuer de restreindre l'émission de nouveaux permis, comme c'est déjà le cas au Saguenay-Lac-Saint-Jean. « On voit un évitement majeur des routes, des sites de villégiature, des infrastructures humaines, dit-il. Au-delà de l'impact négatif de l'industrie forestière, il y a un impact négatif aussi de toute l'occupation du territoire. »

Il y aurait entre 7000 et 12 000 caribous forestiers au Québec selon le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF). Le caribou forestier est désigné vulnérable.

Les chercheurs constatent que la population continue de décliner en raison, entre autres, de décennies de coupe forestière. « Cet historique-là a vraiment une inertie qui pousse le caribou vers le déclin, souligne Hugues Saint-Laurent. Les bons coups qu'on fait depuis quelques années, c'est des bons coups dont on va retirer les bénéfices dans 10 ans, dans 20 ans. »

De son côté, le président de l'équipe de restauration, le biologiste du MRNF, Denis Vandal, demeure prudent. « Il y a une obligation de compromis dans tout ça, soutient-il. C'est ça qu'on va essayer de rechercher à l'intérieur de l'équipe de rétablissement pour pouvoir faire des recommandations au ministère. »

Le régime forestier, qui entrera en vigueur en 2013, prévoit déjà le reboisement des chemins et la fermeture de certaines portions du territoire forestier.

Près de 125 scientifiques, gestionnaires gouvernementaux, industriels forestiers, représentants autochtones et groupes environnementaux concernés par le rétablissement du caribou forestier sont réunis mardi et mercredi pour un colloque provincial à Saguenay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !