•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mystérieux colonel Chtcherbakov

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président Dimitri Medvedev admet à mots couverts qu'un agent du service de renseignement extérieur russe est à l'origine de l'arrestation en sol américain de 10 agents dormants à la solde de Moscou.

Le président russe Dimitri Medvedev a reconnu à mots couverts, vendredi, qu'un agent du service de renseignement extérieur russe (SVR) était à l'origine de l'arrestation en sol américain de 10 agents dormants à la solde de Moscou.

Le président russe Dmitri MedvedevAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président russe Dimitri Medvedev

Photo : La Presse canadienne / AP/Itsuo Inouye

Il réagissait à une nouvelle du journal russe Kommersant, qui a révélé hier que le colonel Chtcherbakov, responsable des opérations clandestines en territoire américain, est la taupe qui a permis à Washington de démanteler le réseau.

« Pour moi, ce que dit Kommersant n'apporte rien de nouveau. J'étais au courant le jour même où cela s'est produit », a dit Dimitri Medvedev lors d'une conférence de presse tenue à Séoul, dans le cadre du sommet du G20.

« Il doit y avoir une enquête et des leçons doivent être tirées », a-t-il ajouté.

Le président Medvedev n'a pas commenté les informations fournies par une source anonyme des services de renseignements à Kommersant, selon lesquelles la tête du colonel Chtcherbakov est mise à prix.

« Vous pouvez être certains qu'un Mercader a été lancé à ses trousses », disait cette source, en référence à Ramon Mercader, l'homme qui a assassiné Léon Trostky sur ordre de Joseph Staline en 1940.

Les espions russes démasqués par les États-Unis ont été échangés contre quatre personnes qui croupissaient dans des prisons russes après des accusations d'espionnage. Il s'agissait du plus important échange d'espions entre Moscou et Washington depuis la fin de la guerre froide.

Selon Kommersant, le colonel Chtcherbakov a fait défection trois jours avant que le président Medvedev ne se rende à Washington pour rencontrer son homologue américain, Barack Obama.

Le réseau d'agents dormants - des espions qui oeuvrent dans la vie civile sans être rattachés à une ambassade ou à une mission diplomatique - a été démantelé une semaine après cette visite.

Toujours selon le journal russe, les Américains n'ont pas tardé à procéder à leur arrestation, de crainte que la défection du colonel Chtcherbakov ne pousse Moscou à les rappeler.

Le président Medvedev a repoussé la possibilité que le chef du SVR, Mikhaïl Fradkov, soit démis de ses fonctions en raison de cette affaire. Cette possibilité a été soulevée jeudi par des membres de l'opposition russe et a été abondamment discutée à la télévision et dans la presse.

Mikhaïl Fradkov est un allié du premier ministre et ex-président russe Vladimir Poutine, qui est lui-même issu des rangs des services extérieurs. Fradkov a été premier ministre de la Russie de mars 2004 à septembre 2007, alors que Poutine dirigeait le pays.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !