•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Dutil s'en remet aux policiers

Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Robert Dutil

Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Robert Dutil

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Robert Dutil, ministre de la Sécurité publique, réitère le refus de Québec d'instaurer une commission d'enquête sur les allégations dans le secteur de la construction.

Québec n'a pas l'intention de céder aux pressions de l'opposition, qui réclame la tenue d'une enquête publique sur les allégations de collusion et de corruption dans l'industrie de la construction. Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, a réitéré vendredi le refus du gouvernement de lancer un processus d'enquête publique pour relâcher la présumée emprise de la mafia et du crime organisé sur l'industrie de la construction.

Robert Dutil affirme que le travail des policiers suffira pour colliger les preuves nécessaires et inculper d'éventuels auteurs de méfaits.

Nous allons au fond des choses, nous avons choisi les enquêtes policières parce qu'elles ont démontré une efficacité ces dernières années, surtout les escouades intégrées.

Une citation de :Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil

Le ministre Dutil estime que ce sont les enquêtes policières qui réussiront le mieux « à faire diminuer le crime organisé ».

Le ministre fait remarquer que les reportages diffusés dans le cadre de l'émission Enquête, sur les ondes de Radio-Canada, ont eu recours aux données récoltées lors d'enquêtes policières passées, en particulier l'enquête Colisée. Et Robert Dutil affirme qu'une enquête publique ne comporte pas que des avantages.

Un des inconvénients d'une enquête publique est que les gens qui viennent témoigner obtiennent l'immunité pour leur témoignage, donc on ne peut pas utiliser ces témoignages-là pour les accuser par la suite, à moins qu'il y ait eu des preuves cumulées auparavant sur leurs méfaits.

Une citation de :Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Robert Dutil

Le ministre Dutil croit que le choix du Parti libéral du Québec de s'en remettre au travail des policiers donnera d'aussi bons résultats que le choix qu'avait fait le Parti québécois, du temps qu'il était au pouvoir, de s'en remettre à l'escouade Carcajou. « Le Parti québécois, à qui on demandait des enquêtes publiques, avait refusé », fait valoir Robert Dutil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !