•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Arabie saoudite élue au C. A. d'ONU Femmes

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon Photo: AFP / Emmanuel Dunand
Radio-Canada

L'Arabie saoudite obtient un siège au conseil d'administration d'ONU Femmes, une agence dédiée à la condition féminine. L'Iran n'a pu obtenir de siège.

Après la controverse entourant les candidatures de l'Arabie saoudite et de l'Iran au conseil d'administration d'ONU Femmes, une agence dédiée à la condition féminine, l'Arabie saoudite a finalement obtenu un siège. Mais l'Iran a été écarté.

L'Iran n'a obtenu que 19 voix, alors qu'il lui en fallait 28 pour faire partie des 41 pays membres du conseil d'administration de l'agence.

L'échec de la République islamique est dû à l'entrée en course du Timor-Oriental à la fin de la semaine dernière.

Des diplomates ont souligné que la candidature du Timor-Oriental était destinée à barrer la route à l'Iran. Le Timor-Oriental a obtenu 36 voix.

L'Iranienne Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix, avait qualifié mardi cette élection de « plaisanterie ». « Je pense que ce conseil, avec les membres que l'on y voit maintenant, n'ira nulle part », avait-elle prévenu.

Cependant, même si l'Arabie saoudite est élue à cette agence, la politique de ce pays à l'égard des femmes est très critiquée.

En Arabie saoudite, les femmes n'ont pas le droit de conduire un véhicule et ne peuvent pas prendre de décisions importantes dans la vie quotidienne sans la permission d'un proche masculin.

C'est l'ex-présidente du Chili Michelle Bachelet qui avait été nommée à la mi-septembre à la tête d'ONU Femmes.

L'Assemblée générale de l'ONU avait adopté à l'unanimité une résolution portant sur la création de cette « entité de l'ONU pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes ».

Le lancement effectif de l'agence onusienne aura lieu le 1er janvier 2011.

Avec les informations de Agence France-Presse