•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arabie et Iran dans ONU Femmes? Une plaisanterie, selon Ebadi

Shirin Ebadi, en conférence de presse sur la situation des droits de l'homme et de la démocratie en Iran, le 9 septembre 2010, à Bruxelles.

Shirin Ebadi donne une conférence de presse sur la situation des droits de l'homme et de la démocratie en Iran, le 9 septembre 2010, à Bruxelles.

Photo : AFP / John Thys

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Prix Nobel de la paix 2003, Shirin Ebadi, qualifie de « plaisanterie » l'entrée de l'Arabie saoudite au conseil d'administration de la nouvelle agence ONU Femmes, et celle, probable, de l'Iran, son pays d'origine.

La lauréate du prix Nobel de la paix de 2003, Shirin Ebadi, qualifie de « plaisanterie » l'entrée de l'Arabie saoudite au conseil d'administration de la nouvelle agence ONU Femmes, et celle probable de l'Iran, son pays d'origine.

L'élection des 41 membres du conseil d'administration d'ONU Femmes doit avoir lieu mercredi.

L'Arabie saoudite, où les femmes n'ont notamment pas le droit de conduire de véhicule, est assurée d'obtenir l'un des deux sièges du conseil d'ONU Femmes réservés aux nouveaux États donateurs.

L'Iran, fréquemment condamné sur la scène internationale pour la situation des femmes, est l'un des 11 États membres de l'ONU qui se disputent les dix sièges réservés aux pays asiatiques dans le conseil. « Comment un pays qui n'a pas ratifié la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes peut être présent dans ce conseil, peut en être membre et parler des droits des femmes », a demandé Shirin Ebadi en conférence de presse.

Jusqu'à la semaine dernière, l'Iran était assuré d'avoir un siège, puisque dix pays étaient candidats, mais le Timor oriental a décidé de se présenter dans la course.

Selon Shirin Ebadi, qui vit en exil en Grande-Bretagne, l'Iran a tout de même de fortes chances d'obtenir un siège.

« Je pense que ce conseil, avec les membres que l'on y voit maintenant, n'ira nulle part. »

— Une citation de  Shirin Ebadi

Mme Ebadi a expliqué qu'en Iran « la vie d'une femme équivaut à la moitié de celle d'un homme » et elle estime que la situation des droits des femmes est encore pire en Arabie saoudite.

La création d'ONU Femmes

L'ex-présidente du Chili, Michelle Bachelet, a été nommée à la tête d'ONU Femmes à la mi-septembre.

L'entité sera opérationnelle à partir du 1er janvier 2011. Elle oeuvrera à l'amélioration de la condition des femmes et des filles dans le monde, elle devra réaliser les objectifs internationaux en matière d'égalité entre les sexes et lutter contre les discriminations à l'égard des femmes et des filles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...