•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires de Mascouche et Terrebonne se retirent

Le maire de Mascouche, Richard Marcotte, se retire temporairement de ses fonctions et appelle à une enquête du Ministère des Affaires municipales.

Le maire de Mascouche, Richard Marcotte

Radio-Canada

Les maires de Mascouche et de Terrebonne se retirent temporairement de leurs fonctions à la suite d'allégations de conflit d'intérêts.

Les maires de Mascouche et de Terrebonne se retirent temporairement de leurs fonctions.

À Mascouche, Richard Marcotte, soupçonné de conflit d'intérêts, se retire de ses fonctions pour quelques jours, afin de se consacrer à sa défense et à la restauration de sa réputation.

À Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, lui aussi éclaboussé par des allégations de conflit d'intérêts, se retire temporairement de « certaines » fonctions, sans préciser lesquelles.

Tous deux délèguent à leurs maires suppléants la charge de leurs dossiers afin de ne pas nuire à l'image de leur ville.

Radio-Canada avait dévoilé à l'émission Enquête que l'entrepreneur Normand Trudel, proche du maire de Mascouche, avait reçu pour 40 millions de dollars de contrat de la Ville.

De son côté, le réseau TVA avait mis la main début novembre sur des documents démontrant les liens d'affaires entre le maire de Terrebonne et le même entrepreneur. La valeur des contrats entre la Ville et son entreprise s'élevait à 22,7 millions de dollars.

Le maire Robitaille a toujours nié avoir eu un quelconque intérêt dans ces contrats accordés à cet ami entrepreneur.

« Je tiens à préciser qu'il ne s'agit aucunement d'une forme d'admission de ma part. Par respect pour la population de Terrebonne, j'ai décidé de prendre le recul nécessaire, le temps que le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du Territoire procède aux vérifications d'usage », a déclaré le maire Robitaille dans un communiqué. Il se dit fermement convaincu d'être blanchi de tous soupçons au cours des prochaines semaines.

Le maire Marcotte de Mascouche se défend aussi de tout conflit d'intérêts et en appelle au Ministère des Affaires municipales pour enquêter.

« Les citoyens de Mascouche ont droit à ce que toute la lumière soit faite dans cette affaire, car de graves accusations ont été proférées à l'endroit de leur maire. J'espère que le ministre donnera suite le plus rapidement possible à ma requête », a déclaré Richard Marcotte dans un communiqué.

M. Robitaille ne présidera pas les séances du conseil ni celles du comité exécutif pour une période indéterminée.

À Mascouche, une coalition de citoyens a demandé lundi soir la démission de leur maire à la séance du conseil municipal.

Richard Marcotte n'était pas présent à la réunion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !