•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La montagne est « Vert & Or »

Radio-Canada

Jour de première pour le Vert & Or. Les Sherbrookois remportent un premier gain en séries et mettent fin à leurs insuccès au CEPSUM. À Québec, le Rouge et Or vainc aisément les Gaiters.

shoiry_sherbrookeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-Philippe Shoiry

Photo : Université de Sherbrooke

« Je ne me souviens pas d'avoir abordé un match éliminatoire avec autant de confiance et le sentiment de pouvoir accomplir ce qu'on veut. »

Le quart Jean-Philippe Shoiry ne croyait pas si bien dire à la veille des demi-finales du football universitaire québécois. Son Vert & Or a surpris les Carabins 33-25, samedi, à Montréal.

Les Sherbrookois (fiche de 5-4 en saison) n'avaient jamais remporté un match de série. Ils ne s'étaient jamais imposés au CEPSUM non plus. En un match, ils ont réglé ces deux dossiers.

Rafaël Gagné a aidé le Vert & Or à se débarrasser de ses complexes un à un. Dès le quart initial, son retour de botté de dégagement de 74 verges a préparé le terrain pour le premier touché au sol du demi David Dumas-Goulet. C'était alors 10-0.

Puis, au deuxième quart, Gagné a ramené un botté sur 58 verges. Deux jeux plus tard, Dumas-Goulet a porté l'avance des visiteurs à 19-0.

L'entraîneur sherbrookois, André Bolduc, avait d'autres cartes dans sa manche. Un jeu truqué de Vincent Carrière-Garwood au deuxième quart a permis au Vert & Or de marquer sept autres points. Plutôt que de dégager, Carrière-Garwood a réussi une course de 41 verges. Quelques jeux plus tard, Shoiry l'a rejoint dans la zone des buts.

Les Carabins (6-3) ont tenté par tous les moyens de prolonger leur saison. En retard 33-8 au pointage, ils ont réussi un touché et le converti de deux points avant de récupérer leur botté court.

Leurs espoirs se sont toutefois envolés quand le demi Rotrand Sené a perdu le ballon avec moins de trois minutes à faire au match.

« C'est pas comme ça qu'on voulait finir le match, a déclaré Shoiry. On leur a donné la chance de revenir dans la rencontre. Faut apprendre à finir le match quand on l'a à notre portée. »

Le Vert & Or affrontera le Rouge et Or en finale, samedi prochain, à Québec.

Gaiters 1 - Rouge et Or 56

Le PEPS de l'Université Laval, lui, n'a pas été le théâtre d'une surprise. Le Rouge et Or (9-0) a aisément éliminé les Gaiters de Bishop's (5-4) 56-1.

Si l'attaque du Rouge et Or a démontré sa puissance, la défense a quant à elle rappelé son avarice. Elle a accueilli froidement les Gaiters avec un total de 12 revirements, dont 7 interceptions.

Le Rouge et Or a d'ailleurs marqué 30 points après ces revirements.

Maximilien Ducap-Kamara a été le plus sévère en défense. Le demi défensif a intercepté quatre passes, dont une pour un touché.

« Maximilien a montré de très belles choses. C'est un jeune joueur qui a un bel avenir. Nous sommes très contents. Jonathan Laliberté nous a aussi aidés avec deux interceptions en début de match. On avait une défense homogène et étanche », a analysé l'entraîneur Glen Constantin.

Dans la victoire, Bruno Prud'homme a réussi trois passes de touché.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !