•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement d'un avion de ligne

Un avion de ligne qui s'est écrasé à Cuba avec 68 personnes à bord est la proie des flammes.

Un avion de ligne qui s'est écrasé à Cuba avec 68 personnes à bord est la proie des flammes.

Radio-Canada

Un avion de ligne transportant 68 personnes de Santiago à La Havane s'est écrasé au centre de Cuba. Une trentaine des occupants étaient des étrangers. Selon les premières informations, l'avion ne transportait aucun Canadien.

Un avion de ligne s'est écrasé jeudi soir près du village de Guasimal, dans la province de Sancti Spiritus, au centre de Cuba.

L'appareil à double turbopropulseurs transportait 7 membres d'équipage et 61 passagers, dont 28 étrangers. Il effectuait la liaison Santiago-La Havane.

Carte de CubaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'appareil effectuait la liaison Santiago-La Havane

Dix-sept ressortissants de pays latino-américains, dont neuf Argentins et sept Mexicains, et dix Européens, dont trois Néerlandais, se trouvaient à bord de l'avion de ligne cubain qui s'est écrasé jeudi dans le centre de Cuba, a annoncé la télévision cubaine.

Selon les premières informations, l'avion ne transportait aucun Canadien.

Un porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international, Alain Cacchione, a indiqué par courriel que le gouvernement était au courant de l'écrasement et faisait un suivi pour déterminer si des Canadiens auraient pu être touchés par cet événement.

Des sources aéroportuaires et la radio d'État indiquent que personne n'a survécu à l'écrasement. L'avion appartenait à la compagnie Aero Caribbean, selon les mêmes sources aéroportuaires, citées par Reuters.

Selon l'Agence France Presse, le pilote avait parlé d'une « situation d'urgence » avant que la communication avec la tour de contrôle soit coupée. Une enquête a été ouverte sur l'écrasement.

Il s'agirait d'un des derniers avions à avoir obtenu l'autorisation de décoller avant le passage de la tempête tropicale Tomas. Ce cyclone passe entre l'extrémité est de Cuba et la côte ouest d'Haïti.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !