•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des subventions de 2,8 milliards de dollars par année

Industrie pétrolière.
Radio-Canada

Les gouvernements fédéral et provinciaux subventionnent les compagnies pétrolières à hauteur de 2,8 milliards de dollars par année, selon une étude de l'Institut international du développement durable.

Une étude de l'Institut international du développement durable, dévoilée mercredi, affirme que les gouvernements au Canada subventionnent les compagnies pétrolières à hauteur de 2,8 milliards de dollars par année, malgré des engagements de mettre fin à cette aide.

La recherche montre qu'il existait 63 programmes de subventions aux pétrolières en 2008.

Ces subventions prennent la forme de crédits d'impôt pour favoriser l'exploration de nouvelles sources de pétroles, d'aide financière pour mettre en place de nouveaux équipements et de congés de redevances.

La recherche en arrive à la conclusion que le gouvernement fédéral accorde annuellement 1,4 milliard de dollars aux compagnies pétrolières du pays.

Du côté des provinces, l'Alberta verse 1,1 milliard de dollars, la Saskatchewan contribue à hauteur de 327 millions de dollars et Terre-Neuve octroie 83 millions au secteur pétrolier.

Toutefois, à la rencontre du G20 à Pittsburgh en 2009, Ottawa s'était engagé à mettre fin à ces subventions.

De plus, en mars 2010, le plus haut fonctionnaire du ministère des Finances envoyait un mémo au ministre Jim Flaherty pour lui recommander de cesser ces subventions qu'il qualifiait d'inefficaces. Dans ce mémo, il demandait au ministre de s'engager à éliminer ces subventions au G20 à Toronto l'été dernier.

Ce mémo révèle aussi que le ministre fédéral de l'Environnement Jim Prentice avait demandé à M. Flaherty d'inclure des mesures de réduction de ces subventions lors du dernier budget fédéral.

Aucun de ces changements n'a été effectué.

Par ailleurs, le principal programme fédéral pour la promotion des énergies renouvelables a été grandement amputé au cours de la dernière année.

Avec le reportage d'Étienne Leblanc