•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gordon Campbell démissionne

Gordon Campbell, lors de l'annonce de sa démission
Gordon Campbell lors de l'annonce de sa démission de son poste de premier ministre en novembre 2010. Photo: archives
Radio-Canada

Impopulaire depuis l'adoption de la taxe de vente harmonisée, le premier ministre de la Colombie-Britannique annonce son départ de la politique provinciale.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique quitte ses fonctions. Gordon Campbell en a fait l'annonce mercredi en fin d'avant-midi à l'hôtel Pan Pacific de Vancouver. Celui qui était chef du Parti libéral de la Colombie-Britannique depuis 17 ans était impopulaire depuis plusieurs mois à la suite de l'adoption de la taxe de vente harmonisée (TVH).

M. Campbell a indiqué que son départ est dans l'intérêt de la province, de son gouvernement et des Britanno-Colombiens. Il a remercié ses collègues, les membres de sa famille et les électeurs de la Colombie-Britannique en indiquant que d'avoir été premier ministre a été un privilège. Le Parti libéral tiendra une course à la chefferie le plus rapidement possible, a-t-il ajouté.

L'homme de 62 ans devait être soumis à un vote de confiance lors du congrès annuel de sa formation politique à la fin du mois à Penticton. Certains prédisaient un résultat humiliant.

De maire à premier ministre

Gordon Campbell est devenu le 34e premier ministre de la Colombie-Britannique le 5 juin 2001. Il a par la suite obtenu deux autres mandats majoritaires consécutifs, dont le dernier en mai 2009.

Élu conseiller municipal en 1984, M. Campbell a par la suite été maire de Vancouver pendant huit ans avant de devenir chef du Parti libéral de la Colombie-Britannique en septembre 1993. Il a fait son entrée à l'Assemblée législative de Victoria l'année suivante comme chef de l'opposition officielle après avoir été élu lors d'une élection partielle dans Vancouver-Quilchena.

Regagner la confiance des électeurs

Dans un discours télévisé, mercredi dernier, M. Campbell a annoncé une baisse d'impôt de 15 % sur les premiers 72 293 $ de revenus des contribuables. Elle doit entrer en vigueur le 1er janvier. Il s'agit de la deuxième diminution en importance dans l'histoire de la province.

Deux jours plus tôt, il avait procédé à un remaniement ministériel.

Forte opposition à la TVH

La décision du gouvernement de Gordon Campbell d'unifier les taxes de vente en juillet dernier a été grandement critiquée dans la province. Plus de 700 000 personnes ont signé une pétition pour réclamer la tenue d'un référendum. Le vote est prévu en septembre 2011.

Avec les informations de La Presse canadienne