•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parc des Moulins obtient le feu vert

Éolienne
Radio-Canada

Le ministre Laurent Lessard a annoncé lundi que le gouvernement du Québec donne le feu vert au projet éolien du parc des Moulins, dans la région de Thetford Mines.

Le gouvernement du Québec donne le feu vert au projet éolien du parc des Moulins, dans la région de Thetford Mines. C'est le député de Frontenac et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, Laurent Lessard, qui en a fait l'annonce lundi après-midi.

Un certificat d'autorisation a été délivré pour ce projet de 400 millions de dollars. Celui-ci permettra la création de 200 emplois en phase de construction et d'une dizaine d'emplois permanents pendant la phase d'exploitation.

La compagnie 3CI s'est engagée à prendre des mesures pour protéger l'environnement et la qualité de vie des résidents.

Un suivi sera effectué pour évaluer les impacts potentiels sur le climat sonore et sur les paysages. Il y aura donc un comité de suivi, comme le recommandait le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), qui sera composé de citoyens, d'élus et de représentants de la compagnie.

Le projet éolien de la compagnie 3CI compte 78 éoliennes, dont 36 dans la seule municipalité de Kinnear's Mills. Les autres éoliennes seront installées à Saint-Jean-de-Brébeuf et à Thetford Mines.

Le maire de Thetford Mines, Luc Berthold, affirme que cette annonce de Québec est une très bonne nouvelle pour la région. « Les citoyens ont accueilli avec beaucoup de joie la nouvelle à l'effet que le décret a finalement été adopté par le conseil des ministres. Maintenant, on va pouvoir enfin commencer à travailler sur le développement de ce projet-là, et on va pouvoir assurer un meilleur développement de notre région. »

Opposition au projet

De nombreux citoyens s'opposent à ce projet éolien.

À Kinnear's Mills, un comité de citoyens est toujours devant les tribunaux pour contester la validité des règlements municipaux adoptés pour permettre le projet.

Ces citoyens, qui dénoncent de nombreuses irrégularités, seront entendus en Cour supérieure au mois de décembre. Ils avaient demandé au gouvernement d'attendre que la cour se soit prononcée avant de faire son annonce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !