•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le référendum de 1995

Radio-Canada

Le 30 octobre 1995, les Québécois doivent choisir leur pays. C'est la deuxième fois en 15 ans qu'ils sont appelés à se prononcer sur la souveraineté du Québec. Entre les deux référendums, il y a notamment eu l'échec de l'accord du lac Meech, en 1990, qui a ravivé la ferveur des nationalistes québécois, puis deux ans plus tard, le rejet pancanadien de l'accord de Charlottetown.

Si la campagne référendaire de 1995 a rassemblé les alliés naturels autour d'une même cause, elle a également rapproché certains adversaires politiques.

Ainsi, le camp du oui unit le premier ministre du Québec, le péquiste Jacques Parizeau, le chef bloquiste Lucien Bouchard, qui lui succédera comme chef de la campagne souverainiste, de même que le jeune Mario Dumont, à la tête de l'Action démocratique du Québec.

Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l'avenir du Québec et de l'entente signée
le 12 juin 1995?

Question référendaire

Sur l'autre front, le premier ministre canadien, le libéral Jean Chrétien, qui prendra l'avant-scène, ainsi que le chef du Parti progressiste-conservateur du Canada, Jean Charest, viennent soutenir le chef du camp du non, le chef du Parti libéral du Québec, Daniel Johnson, pour défendre la fédération canadienne.

Le soir fatidique, un nombre record d'électeurs se présente aux urnes : le taux de participation avoisine les 94 %. Le non l'emporte à 50,58 % contre 49,42 %. L'écart entre les deux options ne sera que de 54 288 voix.

Non: 2 362 648 votes
Oui: 2 308 360 votes
Nombre de votes: 4 757 509
Taux de participation: 93,52 %
Nombre de bulletins rejetés: 86 501 (1,82% des voix)

Dans le premier de deux reportages, le journaliste Pierre Duchesne s'entretient avec Jacques Parizeau.

Vous pouvez voir l'entrevue intégrale uniquement sur Radio-Canada.ca :

Un deuxième reportage, diffusé jeudi, examine certaines des conséquences du verdict des Québécois et de la campagne qui l'a précédé.

Voici l'entrevue de la journaliste Josée Thibeault avec le premier ministre Jean Charest :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !