•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une épidémie réelle et incontrôlée

punaise-larves

Les nymphes sont claires et pratiquement translucides. Lorsqu'elles deviennent adultes, elles sont de plus en plus foncées et opaques. Elles peuvent à cette étape ressembler aux pépins d'une pomme.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Institut national de santé publique du Québec qualifie maintenant le problème d'infestation de punaises de lit d'« épidémie réelle et incontrôlée, non seulement à Montréal, mais possiblement dans d'autres villes de la province ».

Rien ne semble arrêter les punaises de lit qui ne cessent de proliférer sur le territoire québécois.

L'Institut national de santé publique qualifie maintenant la situation d'« épidémie réelle et incontrôlée, non seulement à Montréal, mais possiblement dans d'autres villes de la province ».

Depuis 2005, le nombre d'infestations a connu une forte progression à Montréal, montre les rapports de l'Office municipal d'habitation.

Selon les médecins qui s'intéressent à ces petites bestioles de 4 à 8 mm de long lorsqu'elles sont adultes, la recrudescence serait attribuable à plusieurs facteurs :

  • des stratégies d'extermination qui n'atteignent pas la cible
  • une grande mobilité des personnes et des biens
  • un manque de concertation entre les locataires, les propriétaires et les exterminateurs

La présence de l'insecte n'est pas synonyme de malpropreté et il ne fait pas de distinction entre les milieux sociaux.

Les punaises détectent le dioxyde de carbone que les humains dégagent pendant leur sommeil, puis les piquent et boivent leur sang pour se nourrir.

Pour s'informer

La Ville de Montréal a lancé un guide pratique sur les punaises de lit. Des copies sont disponibles gratuitement dans les CLSC, dans les bureaux d'Accès Montréal et sur Internet.

Il y a trois façons de savoir si l'on a des punaises des lits à la maison :

Punaises de litAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : La Presse canadienne / Tim McCoy, Virginia Tech Department of Entomology

  • Observer son corps : certaines personnes qui sont piquées auront des rougeurs.
  • Inspecter ses draps : des traces de sang ou des traces d'excréments sont parfois visibles.
  • Inspecter son matelas : le milieu de vie de la punaise est le matelas et le sommier. Il faut regarder sous le matelas et sur les coutures, c'est là que les punaises pondent leurs oeufs.

Si vous trouvez des punaises, vous devez contacter un exterminateur dans les plus brefs délais afin qu'il désinfecte votre logement.

Les experts invitent aussi les citoyens à observer quelques règles de base, notamment de ne pas ramasser de matelas sur le trottoir et de bien nettoyer les meubles achetés d'occasion.

De plus, les vêtements achetés dans les friperies doivent être lavés à l'eau chaude dès l'achat.