•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harper pour un dialogue avec les talibans

Stephen Harper, lors d'une visite en Afghanistan en 2007.

Stephen Harper, lors d'une visite en Afghanistan en 2007.

Photo : La Presse canadienne / Tom Hanson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre Stephen Harper appuie les pourparlers de paix entre le gouvernement afghan et les talibans à certaines conditions. Le Canada exige notamment que les insurgés reconnaissent l'ordre constitutionnel et déposent les armes.

Le premier ministre Stephen Harper a affirmé vendredi matin que le Canada appuyait les pourparlers de paix entre le gouvernement afghan et les talibans à certaines conditions. Le Canada exige, entre autres, que les insurgés reconnaissent l'ordre constitutionnel et qu'ils déposent les armes.

M. Harper reconnaît que cette réconciliation doit faire partie de la solution au conflit en Afghanistan. Il a fait ce commentaire en marge du sommet de la Francophonie à Montreux, en Suisse.

Le Canada possède 2800 soldats en Afghanistan, principalement dans la région de Kandahar, dans le sud du pays.

Un sauf-conduit pour les talibans

Par ailleurs, le général responsable des troupes canadiennes en Afghanistan a déclaré qu'il serait en faveur de fournir un sauf-conduit aux talibans pour participer aux négociations de paix.

Le brigadier général Dean Milner a indiqué que si la demande était faite, l'armée canadienne permettrait aux insurgés de se rendre à Kaboul, où des négociations de paix préliminaires sont en cours avec le gouvernement afghan.

Des responsables militaires de l'OTAN ont récemment avoué qu'ils avaient offert le libre passage à des chefs talibans pour leur permettre de négocier avec des représentants du gouvernement national.

Selon le brigadier général Milner, il s'agit d'une excellente initiative, ajoutant que l'armée canadienne soutient les efforts du président afghan Hamid Karzaï pour parler aux talibans.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !