•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une invitation aux fermiers immigrants

Brebis

Un élevage de brebis.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Nouvelle-Écosse, qui cherche à revitaliser son industrie agricole, annonce un programme pour attirer des agriculteurs immigrants.

La Nouvelle-Écosse fait appel à l'immigration pour attirer des agriculteurs. Le gouvernement provincial vient d'annoncer un nouveau programme de candidats en la matière.

La province compte en tout temps une trentaine de fermes à vendre. Un répertoire des fermes à vendre sera créé afin d'aider les candidats à s'établir.

Étant donné que l'âge moyen des agriculteurs néo-écossais s'élève à 57 ans et que la relève se fait rare, le gouvernement espère que son nouveau programme revitalisera l'industrie.

Le ministre de l'Agriculture, John MacDonell, souligne que son gouvernement veut amener du sang neuf dans l'industrie, de nouvelles idées et des méthodes que les Néo-Écossais n'utilisent pas traditionnellement. Il ajoute qu'accueillir des gens qui arrivent avec des initiatives sera un plaisir.

Le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta offrent déjà des programmes pour attirer des agriculteurs immigrants. Le gouvernement néo-écossais juge que la province comporte aussi des occasions d'affaires même si elle compte moins de terres agricoles que l'Ouest canadien.

Les critères d'admissibilité au programme néo-écossais ne sont pas encore précisés, mais il est probable qu'il s'adressera aux gens de moins de 55 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !