•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Russell Williams plaide coupable

Russell Williams
Radio-Canada

Le colonel des Forces canadiennes s'est reconnu coupable de l'ensemble des accusations portées contre lui, dont les meurtres prémédités de deux femmes.

L'ancien commandant de la base aérienne de Trenton, Russel Williams, a plaidé coupable aux deux accusations de meurtre prémédité qui pesaient contre lui, au premier jour de son procès au palais de justice de Belleville, en Ontario.

Il s'est par la même occasion déclaré coupable de deux chefs d'accusation d'agression sexuelle, de séquestration et de 82 accusations d'entrées par effraction et de vol.

Dans un communiqué, le chef d'état-major de la Défense, Walt Natynczyk, a exprimé ses sympathies aux proches des victimes et a expliqué que, dès que le tribunal aura rendu son verdict de culpabilité, le processus pour expulser Russel Williams des Forces canadiennes sera enclenché.

Ce plaidoyer de culpabilité n'est pas une surprise dans cette affaire. Ses avocats avaient déclaré plus tôt que le colonel Williams comptait s'avouer coupable de l'ensemble des accusations criminelles qui pesaient contre lui.

L'officier de haut rang des Forces canadiennes a été arrêté par la police en février dernier.

Il était soupçonné d'avoir assassiné au moins deux femmes : Marie-France Comeau et Jessica Lloyd. Plusieurs accusations d'agressions sexuelles, de séquestration et d'entrées par effraction dans des résidences privées s'étaient ajoutées contre lui à la suite de l'enquête.

Russell Williams était l'une des étoiles montantes dans la hiérarchie militaire canadienne. Il risque maintenant la prison à vie.

Notre journaliste Yanik Dumont Baron couvre le procès sur Twitter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !