•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ben Laden vit au Pakistan, croit l'OTAN

Ayman Al-Zawahiri et Oussama ben Laden, dans une vidéo diffusée en septembre 2003.

Ayman Al-Zawahiri et Oussama ben Laden, dans une vidéo diffusée en septembre 2003.

Photo : AFP / Al-Jazeera

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans une entrevue à CNN, un haut gradé de l'OTAN soutient que le chef du réseau al-Qaïda et son bras droit Ayman Al-Zawahiri vivent dans le nord-ouest du Pakistan, protégées par la population locale et les services de renseignements pakistanais.

Oussama ben Laden et son adjoint Ayman Al-Zawahiri vivent dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, dans des maisons confortables situées non loin l'une de l'autre, soutient un haut responsable de l'OTAN.

Dans une entrevue accordée au réseau américain CNN, ce militaire dont l'identité demeure secrète soutient que les deux têtes dirigeantes du réseau al-Qaïda sont protégées par la population locale, mais aussi par les services de renseignements pakistanais.

Le chef en exil des talibans, le mollah Omar, se serait pour sa part déplacé entre les villes pakistanaises de Quetta et de Karachi au cours des derniers mois.

Selon le haut gradé de l'OTAN, ben Laden s'est vraisemblablement déplacé au cours des dernières années entre les zones montagneuses de Chitral, près de la frontière chinoise, et la vallée de Kurram, près du bastion taliban de Tora Bora, en Afghanistan.

La zone en question est un territoire accidenté de centaines de kilomètres carrés, habité par des tribus indépendantes.

Le ministre pakistanais de l'Intérieur, Rehman Malik nie qu'Oussama ben Laden et le mollah Omar soient sur le territoire national. Il dit que l'OTAN devrait partager toute information qu'elle détient à ce sujet avec le Pakistan.

Le haut responsable de l'OTAN interrogé par CNN soutient en outre que l'insurrection n'a aucun problème de recrutement dans la région. Il cite un rapport interne concluant qu'entre 500 000 et 1 million de jeunes âgés de 15 à 25 ans vivent dans le désoeuvrement le long de la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan.

La plupart d'entre eux, dit-il, sont des Pachtounes, l'ethnie majoritaire en Afghanistan, et 95 % d'entre eux acceptent de se livrer à des attaques pour obtenir de l'argent, plutôt que par idéologie. Il est conséquemment essentiel, ajoute-t-il, de favoriser le développement économique de la région.

La source du réseau CNN soutient que la stratégie actuelle de l'OTAN en Afghanistan consiste à intensifier ses bombardements aériens afin d'accroître la pression sur les talibans de manière à ce que des progrès soient enregistrés à la table de négociations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...