•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Luc Ferrandez, maire de l'arrondissement du Plateau, fustige Quebecor

Luc Ferrandez
Luc Ferrandez

Le maire de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal critique vertement la direction du Journal de Montréal : dans son blogue, Luc Ferrandez dit souhaiter que Quebecor quitte son arrondissement.

La direction du Journal de Montréal a « perdu le lien solide » qui l'unissait au « peuple », selon le maire de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal, Luc Ferrandez, qui critique vertement Quebecor dans son blogue.

Luc Ferrandez, maire de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal, se livre dans son blogue à une charge contre la direction du Journal de Montréal. Dans ses écrits, le maire Ferrandez confie « avoir songé un moment à déposer au conseil d'arrondissement une motion ». Avec cette motion, Luc Ferrandez aurait proposé aux élus de nommer le site de Quebecor (qui est situé dans son arrondissement) « du joli nom de Scab city ».

La sortie de Luc Ferrandez survient trois jours après que les employés syndiqués du Journal de Montréal eurent rejeté l'offre que leur avait faite Quebecor. Les 253 employés syndiqués du Journal de Montréal sont en lock-out depuis presque 22 mois, ce qui en ferait le plus long conflit de travail dans le monde des médias nord-américains.

Pour Luc Ferrandez, la direction du Journal de Montréal « a perdu le lien solide » qui unissait le peuple à cette entreprise locale et familiale. Dans son blogue, Luc Ferrandez affirme que la situation lui fait ressentir « honte et dégoût ».