•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépouillement judiciaire

Un vote déposé dans une boîte
Radio-Canada

Dimanche, la femme d'affaires et travailleuse sociale Diane LeBouthillier a été élue préfète par les citoyens avec 906 voix, contre 905 voix pour l'homme d'affaires Jacques Roy.

Un dépouillement judiciaire sera demandé concernant la première élection au suffrage universel du préfet de la MRC Le Rocher Percé. Dimanche, la femme d'affaires et travailleuse sociale Diane LeBouthillier a été élue par les citoyens avec 906 voix, une seule voix de majorité devant l'homme d'affaires Jacques Roy, de Chandler.

Ce dernier et les autres candidats comptent donc demander un nouveau dépouillement. Ils ont jusqu'à jeudi pour déposer leur requête.

Le taux de participation a été plutôt faible, à 22,5 %.

La MRC Le Rocher Percé est la 12e sur 93 au Québec à élire son préfet au suffrage universel.

Certaines frustrations

Les deux autres candidats au poste, John Meunier, de Chandler, et Luc Legesley, semblent de leur côté agacés par la situation. Ils considèrent que certaines figures d'autorité ont manqué à leur devoir de réserve en appuyant Mme LeBouthillier lors de la campagne électorale.

« Je pense que c'est disproportionné. Compte tenu de l'implication du Parti libéral, de Femmes entre elles [un centre de femmes] et des deux maires impliqués là-dedans, M. Léo Lelièvre [maire de Sainte-Thérèse-de-Gaspé] et le maire de Grande-Rivière », dénonce M. Meunier.

Quant au député de Gaspé, Georges Mamelonet, il affirme qu'il est faux de penser que la machine libérale était au service de Diane Lebouthillier. Mentionnons que Mme LeBouthillier était attachée politique de M. Mamelonet jusqu'au dépôt de sa candidature à la préfecture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !