•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une popularité qui se maintient

Régis Labeaume

Photo : Martin Labbé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Québec se réjouit du résultat d'un sondage Léger Marketing selon lequel 87 % de la population affirme avoir confiance en lui.

Un an après les élections municipales, la satisfaction à l'endroit de Régis Labeaume et de son administration se maintient et ses grands projets continuent de rallier la population.

Selon un sondage Léger Marketing commandé par l'Équipe Labeaume, 87 % de la population de Québec fait confiance au maire.

Selon ce sondage, la population appuie également ses grands projets. Le projet d'amphithéâtre multifonctionnel rallie 77 % des personnes sondées et 74 % sont favorables à ce que Québec pose sa candidature pour devenir hôte des Jeux olympiques d'hiver de 2022.

Le tramway, par contre, ne reçoit l'appui que de 55 % des citoyens sondés.

Par ailleurs, 48 % des citoyens estiment que les services municipaux se sont améliorés depuis l'arrivée de Régis Labeaume à la mairie de Québec.

Un maire satisfait

Les résultats du sondage réjouissent le maire Labeaume. « On voulait savoir si ce qu'on faisait avait du bon sens quelque part. On voulait se donner un bulletin nous autres même », indique le maire de Québec.

Le maire promet de réaliser ces projets bien qu'ils soient à long terme. Il rappelle toutefois que l'aventure olympique permettrait d'en accélérer la mise en chantier plus rapidement.

Inquiétude dans l'opposition

Les données du sondage inquiètent pour leur part les conseillers indépendants à l'Hôtel de Ville de Québec. La conseillère Anne Guérette craint que ce sondage ne rende le maire encore plus imperméable aux critiques. Elle estime que cela n'annonce rien de bon pour la démocratie municipale. « Les exemples comme Clotaire Rapaille par exemple, ça, c'est une décision qui a été décidée seule, sans débat, sans discussion, et ça s'est terminé dans un gaspillage de 350 000 $. Le Forum universel des cultures, ça a l'air à avoir été décidé pas mal tout seul aussi », soulève Mme Guérette.

Quant à lui, le conseiller indépendant Yvon Bussière fait valoir que ce sondage est basé sur des projets pour lesquels le maire n'a jamais présenté de facture. « C'est du rêve présentement, mais pour que ça se réalise, il va falloir y aller avec des chiffres et une planification plus concrète qu'un projet pour 25 ans », dit-il.

Le sondage a été réalisé auprès de 2728 personnes entre le 9 et le 23 septembre dernier. Sa marge d'erreur est de moins de 2 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !