•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« L'arnaque des grands-parents » de plus en plus fréquente

Téléphone
Radio-Canada

Une équipe de La Facture décrit un nouveau stratagème permettant à des fraudeurs de subtiliser des milliers de dollars à des personnes âgées en prétendant être un de leurs proches en difficulté.

Des fraudeurs réussissent à subtiliser des milliers de dollars à des personnes âgées en se faisant passer pour un de leurs proches en difficulté.

Au Centre d'appel antifraude du Canada, on a noté une augmentation du nombre de plaintes de 300 % par année depuis trois ans au sujet de ce phénomène baptisé « l'arnaque des grands-parents », a appris une équipe de l'émission La Facture.

En 2009, 633 Canadiens ont alerté les autorités pour ce type de fraude. Près du quart d'entre eux, soit 138 personnes, ont mordu à l'hameçon et ont perdu 506 000 $.

En 2010, nouveauté : les fraudeurs ciblent maintenant les francophones. « Nous avons toujours été protégés par notre langue, maintenant les fraudeurs embauchent des gens francophones », explique le caporal Louis Robertson, du Centre antifraude.

Les fraudeurs peuvent facilement trouver des victimes. « Ils peuvent faire des recherches dans les réseaux sociaux, dans les sections nécrologie dans les journaux ou encore ils vont cibler des résidences pour personnes âgées qui ont un numéro de téléphone », affirme la caporale Julie Lachance, enquêteuse de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La Facture a notamment rencontré une dame qui a reçu un appel d'un homme prétendant être son fils. Celui-ci lui demandait de lui expédier 2500 $ à Londres par le service Western Union. Lorsqu'elle lui a fait remarquer que sa voix n'était pas la même, il a affirmé qu'il avait le nez fracturé et la bouche enflée.

Selon la GRC, les fraudeurs font partie de réseaux internationaux bien organisés. Leurs dirigeants seraient basés en Afrique de l'Ouest, avec des complices partout dans le monde. Les policiers misent donc sur la sensibilisation pour protéger les personnes âgées contre ces fraudeurs.

D'après un reportage d'Esther Normand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !